•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enfin samedi

Avec Isabelle Ménard

Cette émission n'est plus à l'antenne

Vaincre le cancer et s'inquiéter de la rentrée scolaire

Rattrapage du samedi 15 août 2020
Jacqueline est dans un gymnase d'école avec cinq élèves de la maternelle, tous sont habillés en costumes d'Halloween

L'enseignante Jacqueline Gagnon avec ses élèves

Photo : Courtoisie

L'enseignante de Toronto Jacqueline Gagnon, qui a surmonté un cancer du sein en pleine pandémie, est préoccupée par la rentrée scolaire.

Rencontrée par l’animateur Olivier Mercure dans un parc sur les berges du lac Ontario, la jeune enseignante digère encore tout ce qui lui est arrivé dans les dernier mois. Je suis contente parce que j’ai fini mes traitements et ça va mieux mais c’était pas un temps facile, raconte-t-elle.

Bien qu’elle ait reçu son diagnostic à l’automne dernier, elle a dû finir la chimiothérapie alors que la COVID-19 bousculait tout le fonctionnement du système hospitalier.

C'était vraiment difficile surtout parce que normalement tu peux avoir quelqu'un avec toi quand tu fais des traitements, mais là il fallait être seule.

Jacqueline Gagnon

Mais même si la pandémie a ajouté une couche de stress à sa situation, elle n'a pas perdu ses réflexes d’enseignante. Elle compatit avec ses élèves qui se sont brusquement retrouvés enfermés à la maison. À l’âge à laquelle j’enseigne, ils ont vraiment besoin d’une routine à tous les jours, pour eux ce doit être difficile de comprendre ce qui se passe dans le monde, explique-t-elle.

Alors que la rentrée scolaire est annoncé dans quelques semaines, la jeune enseignante, qui est maintenant immunovulnérable suite à ses traitements de chimiothérapie, est catégorique. Je ne pense pas que le plan est bien élaboré.

Elle souhaite que le gouvernement Ford s’assure de réduire le nombre d'élèves dans les classes et qu'il protège la santé des enfants et des enseignantes. Une santé qu’elle sait maintenant plus précieuse que tous les tracas du quotidien.

Questionnée sur ce qui l'a motivée à passer les derniers mois, elle ponctue avec ce brin de sagesse durement acquis :

J’ai vraiment essayé de rester positive en me disant, ok, je vais vaincre ça, puis ça va aller

Jacqueline Gagnon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi