•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enfin samedi

Avec Isabelle Ménard

Cette émission n'est plus à l'antenne

Jay Baruchel, amateur de sensations fortes

Rattrapage du samedi 1 août 2020
Deux femmes et deux hommes, devant une voiture dans une station-service.

Scène du film Actes de Violence, réalisé par le canadien Jay Baruchel.

Photo : Photo de presse

Random Acts of Violence (Actes de violence en v.f.), le dernier film de Jay Baruchel, raconte l'histoire d'un bédéiste dont l'œuvre s'inspire des meurtres d'un véritable tueur en série et qui découvre avec effroi que le tueur s'inspire à son tour de ses livres pour faire de nouvelles victimes.

Le film suit à la lettre les codes du genre : le suspense, les lieux glauques, les poursuites effrénées et bien sûr, le tout agrémenté de magistraux tableaux ensanglantés.

C’est toujours la finale de l’opéra dans un film d’horreur , explique Jay Baruchel, qui confie être un grand amateur de sensations fortes, tant dans la littérature ou la musique.

Le scénario se démarque toutefois par ses réflexions sur la misogynie et le culte de la violence. Jay Baruchel et son co-scénariste, Jesse Chabot, ont d'ailleurs réfléchi sur l'expérience d’un film d'horreur qu'ils recoivent en tant qu'hommes blancs privilégiés, à travers les images véhiculées dans ce genre cinématographique et toutes autres formes d’art plus violentes.

Je n’ai jamais écouté un film d’horreur qui a posé ces questions. Je veux créer quelque chose qui est vrai et qui vient de moi. Ce sont donc des questions que je me suis posé moi-même.

Jay Baruchel

Il demeure, par contre, très conscient que son rôle n’est pas de donner des leçons mais bien de poser des questions, sans nécessairement donner toutes les réponses.

Avec Jesse Williams, Jordana Brewster, Niamh Wilson et Jay Baruchel
Au cinéma et sur les plateformes de diffusion dès maintenant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi