•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les moments d’intimité du pianiste Jean-Michel Blais

Enfin samedi

Avec Isabelle Ménard

Samedi de 7 h à 11 h

Les moments d’intimité du pianiste Jean-Michel Blais

Rattrapage du samedi 25 janvier 2020
Jean-Michel Blais en prestation au studio 12.

Jean-Michel Blais a notamment joué la pièce-titre de l'album Dans ma main

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Le pianiste néo-classique Jean-Michel Blais était de passage pour un concert intime au Roy Thomson Hall de Toronto, alors que se conclut pour lui la tournée mondiale ayant suivi le grand succès de son album Dans ma main.

Celui qui a trouvé sa voie comme artiste en improvisant sur le piano d’un café de Montréal, qui a enregistré son premier album dans son appartement, son second dans un magasin de piano durant la nuit, et a déjà invité des gens pour un concert dans sa chambre à coucher, attire maintenant des foules à ses concerts.

Lors de son retour à Montréal à la mi-janvier, il a facilement rempli les 1500 sièges de la Place des arts pour deux soirs de suite, ayant amené avec lui sur scènes de nombreux invités spéciaux.

À Toronto, le public a eu droit à une expérience plus intime. Les spectateurs ont pris place sur scène auprès du pianiste qui est arrivé sans « set list », sans plan de match préétabli, offrant au public une série de variations et d’improvisations autour des pièces de ses albums.

Entre deux chansons, il raconte au public que l’enregistrement d’une chanson est un peu comme une photographie, la capture d’un instant qui est maintenant disparu… Alors plutôt que de tenter de reproduire pour nous ce moment, il préfère en créer un nouveau, avec nous.

De passage à l’émission Enfin Samedi, il raconte à Claudia Hébert l’évolution de ses compositions qui sont toujours en mouvements.

Elle est où l’œuvre? Elle est quand? C’est quand j’ai ma première intuition? Ma première improvisation? Quand je sens qu’elle est structurée? Je n’arrivais pas à me dire que l’enregistrement c’était le final, parce que c’est aussi le commencement pour beaucoup de monde. C’est un truc qui émerge, qui est vivant, qui change…

Jean-Michel Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi