•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Miquela : l'influenceuse virtuelle aux 2,3 millions d'abonnés

Enfin samedi

Avec Isabelle Ménard

Samedi de 7 h à 11 h

Miquela : l'influenceuse virtuelle aux 2,3 millions d'abonnés

Rattrapage du samedi 16 mai 2020
Un téléphone intelligent.

Un téléphone intelligent.

Photo : Associated Press / Wilfredo Lee

L'industrie du cinéma utilise de plus en plus des personnages créés numériquement. Cette tendance a maintenant gagné les médias sociaux et l'influenceuse Miquela en est l'exemple parfait.

Le chroniqueur techno Justin Baillargeon explique que la vedette virtuelle Miquela a été créée de toute pièce dans les studios de l’entreprise Brud à Los Angeles en 2016. À ce jour, Miquela compte plus de 2,3 millions d’abonnés sur son compte Instagram et plus de 650 000 admirateurs sur son compte TikTok.

Ses créateurs, Trevor McFedries et Sara DeCou, disent qu’elle a été créée pour représenter une modèle idéale pour les jeunes d’aujourd’hui puisqu’elle est une activiste qui défend, entre autres, les droits des femmes, les minorités visibles et les membres de la communauté LGBTQ+, en plus de représenter les nouvelles normes de beauté atypique. Avec Miquela, les créateurs espèrent pouvoir changer les normes sociales présentées dans les médias sociaux.

Justin Baillargeon explique que cette vedette virtuelle a révolutionné l’industrie du divertissement puisqu’elle a signé un contrat avec l’agence CAA, ainsi que des ententes de partenariat avec des compagnies telles Samsung, Prada, Calvin Klein et YouTube. Elle est aussi musicienne, ayant trois titres à son actif, avec d'autres en préparation pour un album complet.

Sa présence médiatique a toutefois causé des controverses et des internautes accusent l’entreprise Brud d’instrumentaliser des causes politiques, d’inventer des histoires de piratages de comptes et de disputes avec une autre vedette virtuelle pour alimenter les chiffres d’affaires de l’entreprise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi