•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nombreuses faillites à prévoir dans les prochains mois

En direct

Avec Barbara Leroux

En semaine de 15 h à 18 h

De nombreuses faillites à prévoir dans les prochains mois

Rattrapage du lundi 11 janvier 2021
Une tirelire plongée dans l'eau.

Les risques de la faillite

Photo : Radio-Canada

Alors que l'économie est sur pause en raison des mesures de confinement liées à la pandémie de COVID-19, des commerçants et des particuliers pourraient devoir se placer à l'abri de leurs créanciers d'ici la fin de l'été.

C’est ce que craint le syndic de l’entreprise Roy Métivier Roberge, Éric Pronovost, qui était au micro de l’émission En direct lundi. À l’automne, il a reçu bon nombre d’appels concernant des demandes de redressement financier ou d’éventuelles faillites.

Malgré cet essoufflement des entrepreneurs et de la population, le syndic s’étonne de constater que le nombre de faillites personnelles et commerciales est moitié moins élevé ces jours-ci qu’à pareille date l’an dernier. Selon l’expert, les bouleversements socio-économiques des dernières semaines ont eu pour effet de « geler le nombre d’appels » que traite normalement son entreprise.

Les annonces de confinement plus strict qui pointaient [...] ont fait en sorte que de façon aussi surprenante, les appels ont cessé. Les gens sont moins pressés de déposer un redressement financier ou une faillite.

Éric Pronovost, syndic chez Roy Métivier Roberge

L’incertitude entourant ce dernier confinement expliquerait en partie l’incapacité des gens à aller de l’avant avec l’une ou l’autre de ces solutions financières. Aussi, impossible de prévoir l’aide gouvernementale qui pourrait être mise en place dans les prochains mois.

Or, il ne faut pas s’y méprendre, souligne le syndic. La situation économique difficile qui prévaut depuis près d’un an augmentera tôt ou tard le nombre de faillites au pays. Éric Pronovost croit qu’on ne pourrait ressentir les impacts financiers de la pandémie que d’ici quelques mois.

La vague de faillites va arriver un peu plus tard [...] probablement quelque part à la fin de l’été, où il y aura une recrudescence du nombre de faillites au niveau commercial et forcément au niveau de monsieur et madame Tout-le-Monde.

Éric Pronovost, syndic chez Roy Métivier Roberge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi