•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise de Bécancour s’attend à traiter beaucoup plus d'électroménagers

En direct

Avec Barbara Leroux

En semaine de 15 h à 18 h

Une entreprise de Bécancour s’attend à traiter beaucoup plus d'électroménagers

Rattrapage du mercredi 25 novembre 2020
Des électroménagers sous une tente.

Des électroménagers à l'usine de PureSphera à Bécancour

Photo : Radio-Canada

Dans quelques jours, un règlement forcera les fabricants d'électroménagers du Québec à s'assurer que leurs produits en fin de vie utile soient récupérés et revalorisés. L'entreprise PureSphera, qui se spécialise dans ce domaine, s'attend à être très occupée dans les mois à venir.

Dès le 5 décembre, les producteurs de gros appareils électroménagers seront soumis au principe de la responsabilité élargie des producteurs, en vertu du Règlement sur la récupération et la valorisation de produits par les entreprises. L'objectif est de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES).

L’entreprise PureSphera, située à Bécancour, est en mesure de récupérer entre 95 % et 97 % des composantes des électroménagers et compte continuer à s’améliorer pour s’approcher du 100 %, a expliqué son directeur général Mathieu Filion, en entrevue à l’émission En direct.

Les employés détruisent les gaz nocifs qui se trouvent dans les circuits réfrigérants et la mousse isolante. Ensuite, ils revalorisent la matière. Lorsque les appareils sont plutôt envoyés dans des sites d'enfouissement, le gaz finit par se libérer dans l'atmosphère.

Actuellement, PureSphera accueille entre 20 000 et 40 000 unités à recycler par année.

L’usine est conçue pour en traiter beaucoup plus, soit entre 120 000 et 150 000 par année.

Des bouts d'électroménagers coupés.

Les électroménagers sont découpés à l'usine de PureSphera à Bécancour.

Photo : Radio-Canada

Avec le changement à la réglementation, Mathieu Filion s’attend à devoir embaucher des dizaines de personnes dans les prochains mois.

Il admet que le recrutement de la main-d’oeuvre est un défi depuis quelques années. Il pense que la mission environnementale de l’entreprise en incitera certains à venir y travailler.

Des morceaux d'électroménagers déchiquetés.

L'usine de PureSphera à Bécancour fonctionne à 15 % de sa capacité.

Photo : Radio-Canada

Le directeur général de PureSphera est optimiste quant au positionnement de son entreprise. Il affirme que l’emplacement géographique de l’usine est un atout.

Le Centre-du-Québec, au niveau géographique, c’est très important. Pour le transport, c’est très bien, souligne Mathieu Filion. Il ajoute que la capacité de traitement de l’usine ainsi que son expertise en font aussi un très bon joueur dans l’industrie du recyclage d’électroménagers.

Habituellement, l'usine est particulièrement occupée dans la période des déménagements, l'été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi