•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

50 millions pour les garderies :  les milieux de garde privés oubliés?

En direct

Avec Barbara Leroux

En semaine de 15 h à 18 h

50 millions pour les garderies :  les milieux de garde privés oubliés?

Rattrapage du lundi 9 novembre 2020
Photo: Radio-Canada / Ivanoh Demers
Photo génériques pour illustrer les garderies au Québec. 

Photo prise dans une garderie à Montréal, Québec, Canada

Sur la photo: (Gauche à droite)

LE 4 JUIN 2019 2019/06/04

Le nombre d'enfants par éducatrice va être revu à la baisse durant les prochaines semaines.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La vice-présidente de l'Association québécoise des milieux familiaux éducatifs privés, Marie-Pier Ricard, réclame que les garderies en milieu familial reconnus non subventionnés reçoivent aussi de l'aide financière, après l'annonce pour les garderies du milieu public.

L'Association attend toujours une réponse du ministre de la famille, Mathieu Lacombe.

Sans aide, ce seront les familles qui écoperont, estime Mme Ricard.

C'est les familles qui vont se faire refiler les factures. Il va y avoir des hausses de tarif pour compenser les dépenses de plus que les milieux de garde ont à faire, souligne-t-elle.

Toujours selon Mme Ricard, le gouvernement offre l'équivalent de 800 $ par milieu de garde subventionné. Selon elle, les goûts associés aux mesures sanitaires excèdent le 1000$ par milieu de garde reconnu non subventionné.

On est supposé être reconnu à même titre. C'est seulement qu'on est non subventionné et non syndiqué. Donc oui, ça peut occasionner des fermetures et il y a déjà pénurie de places dans plusieurs régions, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi