•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En direct

Avec Barbara Leroux

En semaine de 15 h à 18 h

Le maire de Shawinigan accueille la zone rouge, mais se dit profondément déçu

Rattrapage du mercredi 21 octobre 2020
Michel Angers dans la salle du conseil municipal, le 9 avril 2019

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, à l'hôtel de ville de Shawinigan

Photo : Radio-Canada

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, se dit profondément déçu de la décision qui a été prise de faire basculer sa ville en zone rouge. Il insiste sur l'importance de respecter l'ensemble des consignes de la santé publique, mais reste à l'affût des assouplissements.

Le constat que j’ai fait au cours des dernières journées, c’est que le nombre de cas était bas (à Shawinigan), et même chose du côté de Mékinac, Maskinongé et autres, a-t-il souligné lors de son passage à l’émission En direct, mercredi après-midi.

Cela dit, il s’en remet aux prédiction des autorités de la Santé publique qui ne se sont pas trompées en prédisant la deuxième vague, de même qu’une montée plus importante de cas de COVID-19 dans certains secteurs, dit-il.

Michel Angers note qu’il comprend que les autorités de la Santé publique prennent toutes les mesures pour protéger leur réseau, mais qu'à titre de maire d’une ville, il doit aussi protéger la santé mentale de ses citoyens.

J’ai eu des dizaines et des dizaines de communications avec les gens qui étaient très contents d'être en zone orange, mais qui s’inquiétaient de la zone rouge, dit-il. J'espère que les impacts ne seront pas trop importants pour eux.

II affirme qu’il gardera un oeil sur le premier ministre du Québec qui mentionnait qu'à partir 28 octobre, il pourrait autoriser certains assouplissements..

Je vais tout faire pour que nos citoyens puissent continuer à faire leurs activités préférées. On va prendre le code de route du ministère, mais on n’en fera certainement pas plus que le client en demande, souligne -t-il.

On va continuer à inciter les citoyens à respecter les consignes, mais s’il y a des opportunités et des assouplissement, on va les accueillir avec plaisir.

Michel Angers, maire de Shawinigan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi