•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En direct

Avec Barbara Leroux

En semaine de 15 h à 18 h

Nos insolites : le domaine en pierres des champs de Saint-Étienne-des-Grès

Rattrapage du lundi 19 octobre 2020
Moulin à vent grandeur nature en pierres des champs sur la propriété de Madeleine Boudreault.

Moulin à vent grandeur nature en pierres des champs sur la propriété de Madeleine Boudreault.

Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

Madeleine Boudreault et son défunt mari, Gaston Mongrain, n'ont jamais eu beaucoup d'argent, mais leur propriété, située sur le chemin Petit Saint-Étienne, à Saint-Étienne-des-Grès, attire immanquablement l'attention.

Il s’agit d’un véritable domaine où la pierre des champs est à l’honneur. Non seulement la maison est couverte de pierres, mais il en va de même du garage, d’un moulin à vent grandeur nature, d’un lac artificiel, d’une clôture, d’un foyer, d’un puits décoratif ainsi que d’un monument en l’honneur de la Vierge Marie.

Résidence que feu Gaston Mongrain a couverte de pierres des champs. Sa veuve, Madeleine Boudreault, l'habite toujours.

Résidence que feu Gaston Mongrain a couverte de pierres des champs. Sa veuve, Madeleine Boudreault, l'habite toujours.

Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

Ce procédé de construction était la grande passion de Gaston Mongrain, décédé en 2007. Depuis le début des années 1970, ce dernier se rendait chez les agriculteurs du coin ainsi que dans des carrières des environs pour se procurer des pierres de différentes couleurs.

Une clôture en pierres des champs devant le domaine de Madeleine Boudreault, à Saint-Étienne-des-Grès.

Une clôture en pierres des champs devant le domaine de Madeleine Boudreault, à Saint-Étienne-des-Grès.

Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

Le maçon autodidacte prenait ensuite un véritable plaisir à revêtir l’ensemble de sa propriété de ces pierres, qui lui dictaient en quelque sorte l’endroit où elles devaient être apposées.

Je lui disais : “Pourquoi places-tu telle pierre de telle façon?” Bien, il disait : “Moi, de la façon dont je la vois, elle représente quelque chose pour moi."

Madeleine Boudreault, veuve de Gaston Mongrain
Ce foyer en pierres des champs est une autre réalisation du regretté Gaston Mongrain.

Ce foyer en pierres des champs est une autre réalisation du regretté Gaston Mongrain.

Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

Pour Gaston Mongrain, la pierre des champs était l’oeuvre d’une vie. Le travailleur infatigable a continué à façonner son domaine jusqu’à son dernier souffle. D’ailleurs, c’est son fils qui a dû terminer le monument à la Vierge, tel un hommage posthume à son père.

Quand on a bâti la maison, on n’avait pas d’argent. On n’a pas d’argent encore aujourd’hui. C’est ça qui est notre richesse, ce qu’on possède.

Madeleine Boudreault, veuve de Gaston Mongrain
Ce monument à la Vierge Marie en pierres des champs a été achevé par le fils de Gaston Mongrain, tel un hommage posthume à son père.

Ce monument à la Vierge Marie en pierres des champs a été achevé par le fils de Gaston Mongrain, tel un hommage posthume à son père.

Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

Puits décoratif en pierres des champs réalisé par Gaston Mongrain.

Puits décoratif en pierres des champs réalisé par Gaston Mongrain.

Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

Le garage en pierres des champs derrière la résidence de Madeleine Boudreault.

Le garage en pierres des champs derrière la résidence de Madeleine Boudreault.

Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi