Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Franco Nuovo
Audio fil du samedi 30 juin 2018

Cinq raisons d’aimer Robert Redford, selon Martin Bilodeau

Publié le

Robert Redford sur le tapis rouge du film All is lost, de  J.C. Chandor, à Cannes
Robert Redford sur le tapis rouge du film All is lost, de J.C. Chandor, à Cannes   Photo : AFP / Valery Hache

« C'est un acteur au charisme discret, une présence forte et rassurante, un beau gosse au cœur tendre. » Le rédacteur en chef de Mediafilm, Martin Bilodeau, ne tarit pas d'éloges pour l'acteur et cinéaste Robert Redford. Sous le charme, il propose cinq raisons pour vous convaincre une fois pour toutes que l'acteur américain mérite amplement son étoile sur la Hollywood Walk of Fame.

Voici les cinq raisons d'aimer Robert Redfort évoquées par Martin Bilodeau :

1. Son authenticité

En 60 ans de carrière, il n’y a rien qui a changé chez ce gars. Il est authentique.

Martin Bilodeau, critique de cinéma

« C’est un acteur qui est à contre-courant de la méthode Stanislavski, inaugurée par Marlon Brando et qui a produit toute une génération de névrosés et d’acteurs à fleur de peau. Lui, il n’est pas du tout à fleur de peau, il est en cuir. Il faut un exacto pour savoir ce qu’il se passe à l’intérieur », ajoute Martin Bilodeau.

2. Son engagement

Jeremiah Johnson a été tourné sur les terres qu’il avait achetées un an plus tôt en Utah, et sur lesquelles il a plus tard érigé le Sundance Institute, un lieu dédié à la production et à la promotion du cinéma indépendant américain. Ce lieu a donné naissance au festival de Sundance, que Redford a fondé, et qui a fait de lui le parrain du cinéma indépendant, dixit le Time Magazine.

Martin Bilodeau, critique de cinéma

3. Son amour de la nature

C’est un amoureux de la nature, et de la nature humaine.

Martin Bilodeau, critique de cinéma

4. Sa sensibilité et sa sagesse en tant que réalisateur

Ce n’est pas un fan de l’hyperbole ou de l’ostentation. Redford s’intéresse à ce qui émane du cœur. C’est à la fois ce qui fait sa force et rend son cinéma si vulnérable.

Martin Bilodeau, critique de cinéma

5. Son humilité

Il ne recherche jamais les projecteurs ou l’attention médiatique. Sa vie privée est privée. Il se tient en dehors des courants et des modes.

Martin Bilodeau, critique de cinéma

Chargement en cours