•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sable de plage, plus menacé que celui du désert

Dessine-moi un été

Avec Franco Nuovo

Le samedi de 6 h 30 à 11 h
Le dimanche de 6 h à 10 h

Le sable de plage, plus menacé que celui du désert

Audio fil du dimanche 14 juillet 2019
Une plage avant du sable à l'avant plan et de l'eau en arrière-plan.

Chaque plage a un sable relativement unique au monde en raison de sa composition chimique.

Photo : Shutterstock

« On oublie souvent que le sable n'est pas une ressource renouvelable », observe le chimiste Normand Voyer. Il souligne qu'environ 50 milliards de tonnes de sable sont utilisées dans le monde pour produire principalement du béton et du verre. Le sable est surtout puisé dans le fond des océans et sur les berges puisqu'il est trop érodé par le vent dans le désert.

« Plus de 90 % des plages de la planète ont perdu en moyenne 40 mètres [de superficie] depuis 2008 », indique Normand Voyer. Il précise que si l'on ne se rend pas compte de ce recul, c’est parce que l’on ajoute du sable extrait ailleurs pour compenser les pertes.

Cinq flacons de sable de différentes couleurs : rouge, noir, gris et jaune.

Les flacons de différents types de sable de Normand Voyer

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi