•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dessine-moi un été

Dessine-moi un été

Avec Franco Nuovo

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Rattrapage du 19 juill. 2020 : Fleuve, incendie de Rome et Jean Leloup

Rattrapage

  • Les effets de la canicule sur le fleuve Saint-Laurent

    Alors que les canicules se succèdent et que des records de chaleur sont battus au Québec, l'eau du fleuve Saint-Laurent a rarement été aussi chaude. Si cela fait le bonheur de certains baigneurs et pêcheurs, le phénomène demeure inquiétant et découle du réchauffement climatique. C'est ce que nous explique Lyne Morissette, biologiste marine.

  • La chimie du bois, avec Normand Voyer

    Le chimiste Normand Voyer nous explique la science derrière le pouvoir dépolluant des arbres, ainsi que le mystère du bois qui grisonne.

  • Le grand incendie de Rome sous Néron

    Le 18 juillet de l'an 64, un incendie éclatait en plein centre-ville de Rome, alors riche et luxueuse capitale de l'Empire romain. D'après les sources antiques, le feu a duré six jours et ravagé une grande partie de la ville et, avec elle, son patrimoine de l'époque républicaine. Cet incendie a particulièrement marqué les mémoires, car il a signé l'arrêt de mort de l'empereur Néron, qui a vu sa gestion de crise être sévèrement critiquée et qui, afin de trouver un bouc émissaire, a amorcé des persécutions chrétiennes à son cirque, où se trouve aujourd'hui... la place Saint-Pierre, puisque le célèbre apôtre y a laissé la vie. Cette semaine, l'historienne Evelyne Ferron nous propose de vérifier si l'Histoire a été juste avec Néron à la suite de cette tragédie.

  • Comment l'Occident a perverti la figure de Shéhérazade

    Contrairement à la représentation qu'en a fait l'imaginaire occidental, la figure de Shéhérazade, personnage mythique du conte populaire d'origine arabe Les mille et une nuits, n'a absolument rien d'une femme passive, nue, silencieuse, et dont le corps est offert aux yeux des hommes dans des harems fantasmagoriques. Voilà ce qu'affirme la romancière et anthropologue Yara El-Ghadban. Celle-ci explique que dans l'imaginaire arabe, la beauté et le pouvoir de Shéhérazade émanent directement de son intelligence et de son savoir. « C'est ce qui la rend résolument libre et impossible à contraindre », souligne l'anthropologue.

  • Prise au mot, avec Elkahna Talbi

    Chaque semaine, nous suggérons deux mots à notre autrice en résidence, qui a comme défi de s'en inspirer pour créer un texte. Aujourd'hui, l'exercice se fait avec les mots « kayak » et « psychiatrie ».

  • Roger Frappier, « très heureux » de travailler avec Jane Campion et Netflix

    « Sincèrement, c'est un livre difficile à adapter, mais Jane Campion en a fait une adaptation exceptionnelle », dit le producteur Roger Frappier en parlant du roman Le pouvoir du chien (The Power of the Dog), de Thomas Savage, qui sera adapté au cinéma par la réalisatrice et scénariste néo-zélandaise. Le Québécois, qui coproduit ce film – dont la sortie est prévue pour 2021 sur Netflix –, parle de sa collaboration avec la grande Jane Campion, à qui l'on doit entre autres La leçon de piano (The Piano).

  • Les performances mémorables avec Thomas Leblanc : Jean Leloup

    Cette semaine, pour sa chronique portant sur les performances mémorables, Thomas Leblanc nous replonge dans les spectacles marquants de Jean Leloup à l'occasion du trentième anniversaire de la première version de L'amour est sans pitié, un album sorti en 1990.

Vous aimerez aussi