•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dessine-moi un été

Dessine-moi un été

Avec Franco Nuovo

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Rattrapage du 28 juin 2020 : Goélands, Guantanamera et Dany Laferrière

Rattrapage

  • La malbouffe rend-elle les goélands moins intelligents?

    Est-ce que la malbouffe pourrait avoir un effet sur l'intelligence des goélands? C'est l'épineuse question à laquelle tente de répondre Jessika Lamarre, candidate à la maîtrise à l'Université Memorial de Terre-Neuve, à Saint-Jean. Franco Nuovo s'entretient avec la chercheuse et grande passionnée des goélands pour connaître les conséquences que pourrait avoir une carence en oméga-3, attribuable à une diète constituée principalement de malbouffe, pour la survie et le comportement des goélands et des autres oiseaux marins.

  • Le point sur la COVID-19

    Nous faisons le point sur la COVID-19 avec la Dre Caroline Quach-Thanh, pédiatre et microbiologiste-infectiologue au CHU Sainte-Justine ainsi que professeure titulaire au Département de microbiologie, infectiologie et immunologie de l'Université de Montréal.

  • Carte blanche à Yara El-Ghadban, romancière et anthropologue

    Yara El-Ghadban est romancière, anthropologue, essayiste et ethnomusicologue. Cet été, elle a carte blanche et s'inspirera de l'actualité ou de l'air du temps pour nous suggérer une lecture et nous expliquer pourquoi il est pertinent de lire cette œuvre en ce moment.

  • Prise au mot, avec Elkahna Talbi : présentation de son texte du jour

    Tous les dimanches de l'été, Elkahna Talbi, connue aussi sous le nom de Queen Ka, va rédiger un texte juste pour nous. Pour que le défi soit intéressant, elle a proposé qu'on lui annonce deux contraintes durant l'émission, vers 7 h. Elle a ensuite deux heures pour créer le texte, qu'elle nous présentera dans la dernière heure de Dessine-moi un été.

  • Les réflexions de Dany Laferrière sur l'improvisation, l'exil et la douleur

    « Il n'y a rien de moins improvisé que l'improvisation. Quand on vous donne une contrainte de temps, tout ce qui se passe, c'est une remontée rapide de votre mémoire. [...] C'est quand on a beaucoup de temps qu'on n'improvise pas », philosophe l'auteur Dany Laferrière. Au micro de Franco Nuovo, l'auteur du roman dessiné L'exil vaut le voyage y va de nombreuses réflexions, notamment sur la douleur et sur l'importance des lieux, qui, au-delà de la langue et de la religion, « transforment totalement » les personnes.

  • Prestation mémorable, avec Thomas Leblanc : Cœur de pirate au FEQ en 2016

    Chaque dimanche, Thomas Leblanc nous présente des prestations mémorables. Il fouille les archives et parle à des gens pour nous rappeler des spectacles ou des événements qui ont marqué les cœurs et les esprits pour diverses raisons.

Vous aimerez aussi