Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Franco Nuovo
Audio fil du dimanche 25 novembre 2018

Un dimanche avec Ginette Reno

Publié le

Ginette Reno
Ginette Reno   Photo : Radio-Canada / Annie Bélanger

Le véritable amour, Ginette Reno l'a connu... avec Dieu. La sommité de la chanson québécoise ne s'en cache pas : elle l'aime « comme un fou », dit-elle en entonnant l'air de la chanson de Robert Charlebois.

« Dieu, c’est tout : c’est de l’énergie pure, déclare-t-elle. Pour moi, Jésus, c’est mon père et ma mère à la fois. »

Tu cherches un char, tu vas le trouver. Tu cherches l’amour, ça va être plus long.

Ginette Reno

Ainsi, même si elle ne croit pas avoir vécu le véritable amour avec un homme, Ginette Reno se satisfait de sa relation avec la religion, et elle en est totalement sereine.

« J’appelle ça ma poussée de croissance. [Je me] dirige vers une meilleure sérénité, une meilleure harmonie », confie-t-elle, quelques semaines après la sortie d’À jamais, son plus récent album. Le feu sacré, elle l’a encore.

La chanteuse se remémore aussi une phrase aperçue sur une affiche posée dans le bureau du père Sablon, son grand ami, qui aurait pu être l’homme de sa vie si la religion ne l’en avait pas empêché : « Je préfère passer pour fou que passer tout droit. »

Chargement en cours