Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Franco Nuovo
Audio fil du dimanche 18 novembre 2018

Dany Laferrière et Jean-Claude Poitras : entre mode et littérature

Publié le

L'écrivain gesticule en parlant dans un micro.
Dany Laferrière, l'un des invités d'honneur du Salon du livre de Montréal en 2018   Photo : Radio-Canada / Christian Saint-Pierre

Pour réaliser son habit d'académicien, en 2015, Dany Laferrière a fait appel à nul autre que Jean-Claude Poitras. « [Quelque] 650 heures de travail pendant lesquelles j'ai retrouvé la beauté de prendre son temps », explique le couturier. Alors que l'écrivain est l'un des invités d'honneur du Salon du livre de Montréal, le créateur de mode fait paraître un ouvrage bilan intitulé Quand la vie défile : regard sur la mode au Québec des années 1950 à aujourd'hui.

« Ce livre est une sorte de bilan, explique Poitras. Il y a 15 ans que je voulais l’écrire, pour rendre hommage à celles et ceux qui m’ont précédé – les femmes et les hommes qui ont fait cette belle histoire –, mais aussi pour toucher les jeunes. Il y a des personnages illustres, comme Léo Chevalier, John Warden et Marielle Fleury, qui sont disparus dans l’indifférence la plus totale. Je veux démontrer que la mode est un miroir extraordinaire de la société. »

Pour Jean-Claude Poitras, la mode n’est pas qu’un succès personnel; c’est aussi la nécessité de planter chez soi l’élégance et le beau. C’est comme la langue française, pour laquelle des gens sont restés au Québec et se sont battus.

Dany Laferrière, écrivain
Le créateur de mode gesticule en parlant dans un micro.
Jean-Claude Poitras publie « Quand la vie défile » aux Éditions de l'Homme. Photo : Radio-Canada/Christian Saint-Pierre

Le designer et l’écrivain, nés respectivement en 1949 et en 1953, ont en commun des origines modestes. « Dans tous les milieux, estime Laferrière, 85 % des gens qui ont fait bouger le monde ont des origines modestes. La beauté n’est pas liée à une classe sociale. Les origines, ce n’est que le point de départ. » Écrire des romans, créer des vêtements, ce serait selon Jean-Claude Poitras une façon de faire durer l’enchantement.

Lorsqu’on est dirigé par une flamme, une passion, il faut absolument le faire savoir, le faire connaître; apposer son style, sa signature. Je suis beaucoup plus heureux sur mes routes de traverse que sur les autoroutes.

Jean-Claude Poitras, créateur de mode

Dans la deuxième partie de l’entretien avec les créateurs, il est question du processus d’écriture de Dany Laferrière, de l’autonomie des livres par rapport à leur auteur – « nous avons des jambes, ils ont des ailes », explique l’écrivain – et de l’influence du cinéma sur la mode aussi bien que sur la littérature. « Au cinéma, explique Jean-Claude Poitras, on retrouve exactement les mêmes paradoxes qu’en mode, les mêmes folies, les mêmes ambivalences. Le rêve, toujours! »

Dany Laferrière
Autoportrait de Paris avec chat (hyperlien), Éditions du Boréal, 2018

Jean-Claude Poitras
Quand la vie défile. Regard sur la mode au Québec des années 1950 à aujourd’hui , Éditions de l’Homme, 2018

Chargement en cours