•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lise Bissonnette dénonce le sous-financement du réseau de l’Université du Québec

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Lise Bissonnette dénonce le sous-financement du réseau de l’Université du Québec

Audio fil du dimanche 18 mars 2018
Lise Bissonnette répond aux questions de Franco Nuovo au studio 17 de Radio-Canada, à Montréal, le 18 mars 2018.

La journaliste et auteure Lise Bissonnette

Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

Le 30 janvier dernier, Lise Bissonnette démissionnait du conseil d'administration de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) en déplorant l'iniquité du financement des universités québécoises. Quelques semaines plus tard, elle donne à Franco Nuovo les raisons qui ont motivé son choix et souligne l'importance de mieux financer la recherche et les infrastructures universitaires.

Lise Bissonnette dit qu’elle aurait trouvé difficile de célébrer les 50 ans de l’UQAM en 2019 dans l’état où se trouve actuellement l’institution. Elle parle du mépris des pouvoirs publics envers l’Université du Québec, un réseau qu’elle qualifie d’extraordinaire.

Un financement à deux vitesses
Après avoir étudié le plan d’investissement du gouvernement québécois, l’administratrice constate l’existence d’un système à deux vitesses qui favorise les universités à charte (comme l’Université de Montréal).

Au cours des prochains 10 ans, l’ensemble des universités dites publiques n’auront même pas 800 millions d’investissements, alors que 3 milliards iront chez les autres.

Lise Bissonnette, journaliste, auteure et administratrice

Pour la création d’un conseil des universités
« Nos universités et l’encadrement de nos universités sont en train de nous échapper. » Lise Bissonnette se rend compte que le gouvernement fédéral est en train de prendre le contrôle des universités québécoises. De son côté, le gouvernement du Québec s’implique surtout dans la gestion des budgets de fonctionnement, des salaires, du chauffage et de l’entretien.

En deuxième partie d’entrevue, l’ancienne directrice de la Grande Bibliothèque suggère la création d’un conseil des universités. Cet organisme pourrait mettre fin au chaos entourant des décisions de développement d’infrastructures ou d’investissements en recherche.

Écoutez la deuxième partie de l’entrevue avec Lise Bissonnette ►

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi