•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID et culture : de la déception, mais aussi de l’espoir pour la ministre Roy

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

COVID et culture : de la déception, mais aussi de l’espoir pour la ministre Roy

Nathalie Roy s'adresse aux journalistes.

La ministre de la Culture, Nathalie Roy présentait vendredi son plan d'aide très attendue aux organismes culturels qui font des arts de la scène,

Photo : Radio-Canada

Après une brève reprise des activités, le rideau tombe de nouveau pour le monde des arts de la scène dans les nombreuses zones rouges du Québec. Le gouvernement de la province a annoncé vendredi un nouveau plan d'aide de 50 millions de dollars destiné à ce secteur. La ministre de la Culture, Nathalie Roy, fait le point à ce sujet avec Franco Nuovo.

Que ce soit en raison des mesures sanitaires en vigueur ou de la courte durée de la réouverture des théâtres, cinémas et salles de spectacle, peu de gens ont pu profiter de ces établissements… y compris la ministre de la Culture.

Je me faisais plaisir, jeudi, d’aller au Théâtre du Rideau, […] et puis jeudi tout a été annulé. […] J’étais triste, peinée, comme tout le monde.

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

Le plan d’aide dévoilé vendredi – qui prévoit entre autres que l’État rembourse jusqu’à 75 % des ventes de billets aux salles de spectacle pendant six mois – a été bien accueilli par les acteurs du monde culturel. La décision de fermer les lieux de diffusion, elle, en a cependant fait sourciller plus d’un, puisqu’aucune éclosion majeure n’est survenue dans les salles.

Le milieu culturel s’est adapté, a pris des précautions, a concédé la ministre, mais le risque demeure présent en raison de l'explosion de nouveaux cas dans la province. Les gens travaillent très fort pour rendre [les lieux de diffusion] sécuritaires. Le problème, c’est un problème de rassemblements dans un endroit fermé pour une longue période de temps.

Les salles sont peut-être fermées au public, mais les spectacles ne le sont pas pour autant, a rappelé la ministre. Les tournages sont encore permis et les producteurs peuvent donc, par exemple, enregistrer et faire payer les prestations aux gens.

Les travailleurs peuvent continuer à travailler; le problème, c’est le public… En attendant, ils peuvent continuer de monnayer leurs œuvres. […] On ne veut pas qu’ils donnent leurs œuvres. C’est pour ça qu’on a fait entrer le numérique dans ce plan de relance

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi