•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

Pandémie : les ultrariches continuent de s’enrichir sans payer leur juste part

Un graphique qui représente une crise financière.

Les GAFAM et les cinq plus importants milliardaires canadiens ont donné, en argent, moins de 1% de leur richesse totale afin de lutter contre les effets de l’actuelle pandémie.

Photo : getty images/istockphoto / monsitj

« On dit souvent que les très, très riches, lorsqu'on s'aperçoit qu'ils ne paient pas leur juste part d'impôt, que ce n'est pas grave, car ils sont généreux et qu'ils contribuent sous forme de dons, et donc que ça fait la job pour la société canadienne. Évidemment, je suis pas d'accord avec cette façon-là de penser », explique Brigitte Alepin, spécialiste de la politique fiscale et cofondatrice de TaxCoop. Avec son équipe, elle a donc voulu vérifier la réaction de ces ultrariches alors que l'on connaît la plus grande crise économique du siècle. Force est de constater que non seulement ces milliardaires s'enrichissent, mais ils redonnent très peu à la société.

Après 10 semaines de confinement, du 16 mars au 16 mai 2020, l'organisme TaxCoop est arrivé à la conclusion que les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) ainsi que les cinq plus importants milliardaires canadiens ont donné, en argent, 0,09 % de leur richesse totale afin de lutter contre les effets de la pandémie qui a cours à l'heure actuelle. Selon la fiscaliste, ces chiffres rappellent l’importance d’une réforme internationale afin d’assurer une justice fiscale.

Que ce soit les GAFAM ou le "top 5" des milliardaires canadiens, ils sont dans des industries qui ont profité de la crise, que ce soit dans le cyberespace ou au niveau de l’alimentation. On s’aperçoit que non seulement les dons ne sont pas au rendez-vous, mais que ces mêmes personnes-là ont profité de la crise.

Brigitte Alepin, fiscaliste et spécialiste de la politique fiscale

Selon les estimations de Forbes, les cinq plus importants milliardaires canadiens ont vu leur richesse augmenter de 9 % entre le 16 mars et le 16 mai. Au cours de la même période, les fondateurs des GAFAM ont connu une augmentation de leur richesse de 7,7 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi