•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Océans silencieux, baleines heureuses

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

Océans silencieux, baleines heureuses

Sur cette photo d'avril 2008, une baleine noire plonge dans les eaux au large de Cape Cod, au Massachusetts.

Des études ont démontré que la baisse du bruit dans les océans engendre une baisse marquée des hormones de stress chez les mammifères marins.

Photo : Associated Press / Stephan Savoia

Le confinement ne fait pas que des malheureux. Les recherches indiquent que les baleines et autres mammifères marins profitent en ce moment d'une baisse de la pollution sonore sous-marine dans l'océan Pacifique. Notre invitée, la biologiste marine Lyne Morissette, siège au conseil d'administration d'Ocean Networks Canada, qui est à l'origine de ces recherches.

Les niveaux sonores mesurés par des capteurs sous-marins, près de la côte – entre autres dans le port de Vancouver et plus au large –, indiquent une réelle réduction des niveaux sonores, laquelle correspond à une baisse des exportations et des importations par transport maritime. En parallèle, on a aussi remarqué une réduction des hormones de stress chez les baleines à bosse et les épaulards, de même que davantage de communication et de conversations chez ces grands mammifères.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi