•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une maison de retraite océanique pour les baleines

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

Une maison de retraite océanique pour les baleines

Un béluga dont la blancheur éclate dans la noirceur des eaux profondes

Un béluga

Photo : Meighan Makarchuk

Voilà un projet qui est en train de prendre forme en Nouvelle-Écosse, dans le but d'offrir un sanctuaire aux baleines élevées en captivité dans des parcs d'attractions aquatiques ou des aquariums. Si la démarche – évaluée à 20 millions de dollars – est approuvée, le sanctuaire pourrait accueillir entre six et huit bélugas.

Établie à Rimouski, la biologiste marine Lyne Morissette nous explique les défis liés à ce projet. Elle croit aussi que même si la question de la protection des baleines est très noble, c'est une autre forme de captivité qu'on instaure ici, alors que depuis 2019, la loi canadienne interdit les animaux en captivité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi