•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

Fait-on preuve de plus ou moins de générosité?

Mélanie Hainse et son fils Antoine posent dans la rue et tiennent une bouteille de dons.

Mélanie Hainse et son fils Antoine sont bénévoles pour la collecte extérieure de la Guignolée des médias aujourd'hui à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Le mois de décembre est un temps de l'année où l'on fait appel à la générosité du public. Caroline Bergeron est directrice de la section québécoise du PhiLab, le réseau canadien de recherche partenariale sur la philanthropie. Elle fait le point sur les habitudes de don des populations canadienne et québécoise. Au Canada, ces dons totalisent 18 milliards de dollars par année, une somme dont le pays ne pourrait se passer.

Mais ces dons ont plafonné depuis la crise financière de 2008. Les besoins augmentent, mais le nombre de grands donateurs et donatrices diminue puisque ces personnes sont plus âgées. Et, étonnamment, les particuliers offrent plus au total que les entreprises. Caroline Bergeron nous apprend aussi que Moisson Montréal fait partie des organismes les mieux évalués par Charity Intelligence, l’un des 10 organismes de bienfaisance ayant le plus de poids au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi