•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinéma-résistance avec Costa-Gavras

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

Cinéma-résistance avec Costa-Gavras

Audio fil du dimanche 13 octobre 2019
Le réalisateur répond aux questions de Franco Nuovo.

Costa-Gravas, le cinéaste engagée, est l'invité de Dessine-moi un dimanche.

Photo : Radio-Canada / Annie Bélanger

Ses films abordent pour la plupart le thème du pouvoir à l'aune de l'injustice et de la souffrance. Z, État de siège, Missing, Music Box, Le couperet, Le capital, puis maintenant Adults in the Room, présenté hier en première canadienne au Festival du nouveau cinéma, ont en commun de poser un regard sensible sur l'état du monde tout en soulevant des questions sur nos modèles de gouvernance.

Discussion avec Costa-Gavras, un cinéaste de la résistance qui résiste à tout, même aux compliments de Franco Nuovo!

L’œuvre du réalisateur franco-grec s’étale sur plus de 50 ans, avec 19 longs métrages au compteur et de nombreuses distinctions, dont l’Oscar du meilleur film étranger pour Z, en 1970. Cette année, sa contribution au cinéma a été soulignée à la Biennale de Venise par la remise du prix Jaeger-LeCoultre Glory to the Filmmaker, qui récompense une personnalité ayant marqué le cinéma contemporain de manière originale.

Il refuse toutefois d’affirmer que « son » cinéma puisse à lui seul changer notre regard sur l'humanité. C’est plutôt la création cinématographique dans son ensemble qui est capable d’une telle chose, selon lui.

Le cinéma a changé le monde. […] Le cinéma a permis de nous connaître, de voir ce que font les Japonais ou [les Sud-Américains], et puis, ils ont vu aussi ce que nous sommes. Et une chose importante pour moi : il a permis de voir nos corps nus, qu’on ne voyait avant que sur des peintures ou des statues. C’est un changement radical.

Costa-Gavras

Cette grande entrevue est l’occasion de revenir sur les grands moments de son parcours, en particulier sur ses débuts à Paris, en 1955. Il raconte comment, au fil des rencontres, il a décroché des emplois d’assistant de plateaux tout en poursuivant des études en littérature à l’Université Paris-Sorbonne.

J’ai fait des études à la Sorbonne pour être écrivain, ça m’intéressait beaucoup. Puis, très vite, je me suis aperçu qu’on pouvait raconter des histoires avec des images.

Costa-Gavras

Le plus récent film de Costa-Gavras, Adults in the Room, aborde de plein front le pouvoir écrasant de l’argent sur nos démocraties, en s’inspirant du livre Conversations entre adultes : dans les coulisses secrètes de l’Europe, de Yanis Varoufakis. « Ce qui m’intéresse, c’est le peuple grec, qui a beaucoup souffert. Vous savez que depuis cette crise qui dure depuis 10 ans, il y a 500 000 jeunes diplômés qui sont partis. C’est un appauvrissement énorme pour le pays. »

Le film Adults in the Room sera aussi présenté le 20 octobre au Festival du nouveau cinéma (Nouvelle fenêtre) et sortira en salle en 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi