Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Franco Nuovo
Audio fil du dimanche 25 août 2019

De choses et d’autres avec Michel Tremblay

Publié le

Portrait de Michel Tremblay
Michel Tremblay lors de son passage dans nos studios   Photo : Radio-Canada / Geneviève Tremblay

Au micro de Franco Nuovo, l'écrivain Michel Tremblay nous parle de souvenirs d'école et de son prochain ouvrage, qui sortira à l'automne.

Un retour sur son dernier livre, Vingt-trois secrets bien gardés, permet au prolifique auteur de parler du plaisir d’apprendre.

Il se souvient de la rentrée scolaire et de l’odeur des livres qu’on recouvrait.

J’étais un geek, j’aimais l’école.

Michel Tremblay

Cela dit, une fois à l'étape du cours classique, s’il aimait les matières enseignées, il en avait contre la façon dont on enseignait, surtout en raison du « mépris » qu’on y entretenait pour la classe ouvrière.

Autodidacte animé d'une grande soif de savoir, il n’a pas terminé son cours classique. « Ma culture est pleine de trous, mais elle est personnelle », affirme l’auteur.

Il a décidé de devenir écrivain et a commencé à écrire à l'âge de 14 ans.

« Ce qui provoque le talent qu’on a, ce sont les problèmes », dit Michel Tremblay. Ce qu’on ne peut pas dévoiler aux autres, il le couchait sur papier.

Ainsi, l’adolescent qu’il était à la fin des années 1950 avait peu de gens à qui parler, notamment de son homosexualité.

Témoignage de ses confidences à la page blanche, le recueil de nouvelles fantastiques Contes pour buveurs attardés aborde justement le thème de l’homosexualité. L'auteur l'a écrit avant d’avoir 20 ans.

Un roman à l’automne

Après Le cœur à découvert et Le cœur éclaté, les lecteurs de Michel Tremblay auront droit au Cœur en bandoulière, un roman-pièce de théâtre sur le doute qui sortira à l’automne.

Il s’agit d’une vertigineuse mise en abîme où Jean-Marc, l’alter ego de Michel Tremblay, écrit une pièce sur Tchekhov, dont le personnage principal est son alter ego.

C’est à Key West que cet ouvrage a pris forme, comme la majorité de ceux qu'il a écrits depuis 30 ans. L'auteur regrette un peu le développement de cette ville de la Floride qui accueillait, il y a une trentaine d’années, des artistes et des marginaux. Un embourgeoisement qui est similaire à celui du Plateau-Mont-Royal, théâtre de la majorité de son œuvre.

Chargement en cours