•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier écrivain du monde était une princesse poète

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

Le premier écrivain du monde était une princesse poète

Gravures très anciennes.

Détail du Disque d'Enheduanna retrouvé à Ur, ancienne capitale sumérienne.

Photo : Wiki Commons

Le premier écrivain du monde était en fait une écrivaine. La romancière et anthropologue Yara El-Ghadban nous parle d'une de ses inspirations : la prêtresse sumérienne Enheduanna, première personne de l'histoire de l'humanité à avoir signé son nom comme autrice.

Considérée, donc, comme la première écrivaine de l'histoire humaine, elle a écrit 1700 ans avant Sappho, 1100 ans avant Homère et 500 ans avant Abraham. Elle vivait en Mésopotamie – qui correspond à l’Irak et au nord de la Syrie modernes – 23 siècles avant notre ère.

Enheduanna a signé des milliers de vers de poésie, cités un peu partout à travers l’histoire. Son recueil de poèmes en hommage à la déesse Inanna (Ishtar) – divinité la plus puissante du panthéon mésopotamien –, loin d’être un texte liturgique convenu, est une œuvre empreinte d’érotisme. C’est un hymne d’amour charnel d’une femme à une autre, écrit au « je », d’un point de vue très personnel. Enheduanna propose sa propre vision du monde et sa propre voix, ce qui fait véritablement d’elle une autrice à part entière.

La Sumérienne Enheduanna demeure une figure littéraire importante encore aujourd’hui et une référence pour une partie du mouvement féministe.

Référence : Inanna, Lady of Largest Heart: Poems of the Sumerian High Priestess Enheduanna, University of Texas Press, 2000

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi