•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Relire Ursula Le Guin en temps de confinement

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

Relire Ursula Le Guin en temps de confinement

Photo en noir et blanc d'Ursula K. Le Guin qui fait un sourire pincé.

Toute sa vie, Ursula K. Le Guin s'est battue pour que la science-fiction ne soit pas considérée comme un genre mineur.

Photo : Associated Press

La romancière et anthropologue Yara el-Ghadban nous suggère la lecture des ouvrages de science-fiction de la grande romancière américaine Ursula Le Guin, qui l'aident à supporter son confinement.

Dans Les dépossédés (The Dispossessed), Ursula Le Guin évoque ce qu'elle appelle une utopie ambivalente, une société où la propriété n'existe pas, avec en filigrane toute une analyse des aspects positifs et négatifs du communisme et du capitalisme. On comprend aussi, à la lecture de cette œuvre, qu'aucune utopie ne pourrait être parfaite, sinon elle serait forcément une dystopie.

Dans La main gauche de la nuit (The Left Hand of Darkness), Le Guin décrit un peuple qui change de genre de façons cyclique et arbitraire. On peut y être un homme comme on peut y être une femme. C'est l'un des premiers romans à aborder le genre comme construction sociale, ce qui le place parmi les classiques de la littérature gaie, queer et transgenre.

Enfin, pour une évasion totale, Yara el-Ghadban nous propose de nous plonger dans Le cycle de Terremer (Earthsea), une série fantastique remplie de sorciers, de mythes et de légendes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi