•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Dion nous parle de <em>Na Na Na Na Hey Hey Goodbye</em>

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

Jean Dion nous parle de Na Na Na Na Hey Hey Goodbye

Audio fil du dimanche 25 août 2019
Samuel Blais et la Coupe Stanley dans les rue de St.Louis.

Après avoir paradé avec la Coupe Stanley dans les rues de St.Louis, Samuel Blais (à droite) fera de même chez lui, à Montmagny, le 31 juillet.

Photo : Getty Images / Nic Antaya

Cette année, Jean Dion sera notre sociologue du sport en résidence. Chaque semaine, il cherchera pour nous la réponse à une question inédite.

Ce matin, on s’intéresse aux origines de la chanson Na Na Na Na Hey Hey Goodbye, qu’on entend dans tous les stades et arénas du monde. Ses origines? Il y a 50 ans, deux musiciens cherchaient à remplir la face B de leur 45 tours. C’est alors que la chanson Na Na Hey Hey Kiss Him Goodbye a d’abord été enregistrée, un titre où il est question d’un homme qui dit à une femme de laisser tomber son amoureux pour partir avec lui, avec le refrain qu’on connaît. Alors que la face A est tombée dans l’oubli, la face B, grâce à cette chanson, a eu une tout autre destinée!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi