•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dessine-moi un dimanche

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

Rattrapage du 21 févr. 2021 : Le cinéaste Phil Comeau, et la valeur légale des émojis

Rattrapage

  • Katrine Frese fait partie d'un groupe d'adeptes intrépides de plein air au Yukon qui, toutes les fins de semaine de l'hiver, se baignent dans l'eau glaciale du lac Chadburn, à l'extérieur de Whitehorse.

  • Un expert de la récupération physique chez les athlètes, François Bieuzen, qui est physiologiste à l'Institut national du sport du Québec, nous explique les effets concrets des bains de glace et comment pratiquer ceux-ci de façon sécuritaire.

  • Il y a 126 ans, un ancien esclave devenu le porte-parole et le symbole de la lutte pour la liberté et les droits civils de la communauté noire des États-Unis mourait foudroyé par une crise cardiaque à l'âge de 77 ans. L'historienne Evelyne Ferron nous raconte qui était Frederick Douglass, qui, après être parvenu à fuir la plantation où il était asservi, est devenu au cours de sa vie un écrivain, philosophe, orateur et surtout grand défenseur de l'abolition de l'esclavage.

  • Alors que le Texas était frappé par une tempête historique, le sénateur républicain Ted Cruz a choisi de partir à Cancun avec sa famille. Élisabeth Vallet, directrice de l'Observatoire de géopolitique de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), professeure au Collège militaire royal de Saint-Jean et spécialiste des États-Unis, analyse l'actualité américaine.

  • « Ça peut arriver que les émojis changent la nature de la preuve. Il faut en tenir compte pour voir s'ils sont pertinents », explique l'avocate en litige commercial Laurence Bich-Carrière, associée chez Lavery de Billy et chargée de cours à l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Alors qu'Apple vient d'ajouter 200 nouveaux émojis à son répertoire, l'avocate discute de la légitimité des émoticônes dans un procès légal.

  • « J'ai toujours voulu m'exprimer par l'image. C'est fascinant. Pour le cinéma, chaque sujet est différent, parce que chaque film est une nouvelle rencontre », affirme Phil Comeau. Le cinéaste, fier représentant de la culture acadienne, raconte que sa rencontre avec le cinéma a eu lieu à ses 13 ans, quand son père lui a donné une caméra vidéo. Ses films et documentaires, qui ont été primés partout dans le monde, sont devenus le symbole phare de l'histoire acadienne. Pour lui, ces œuvres ne forment qu'une moyenne pour revendiquer les droits du peuple acadien, qui ont été brimés après la déportation.

Vous aimerez aussi