•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dessine-moi un dimanche

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

Rattrapage du 26 avr. 2020 : Déconfinement, vie sans plastique et aidants naturels

Rattrapage

  • Depuis 15 jours consécutifs, on n'a déclaré aucun nouveau cas de COVID-19 dans la région du Bas-Saint-Laurent, la région québécoise la moins touchée après le Nord-du-Québec. Franco Nuovo en discute avec Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du Parti québécois.

  • L'économie des Îles-de-la-Madeleine est saisonnière, et la région vit avant tout de tourisme et de pêche, deux activités qui peuvent difficilement être repoussées. Quelles seront donc les conséquences de la COVID-19 sur les Îles?

  • Depuis un an, la journaliste Evelyne Charuest a transformé la vie de sa famille pour vivre sans plastique avec son conjoint Glenn Franks et leurs deux enfants de 4 et 6 ans. Les résultats de cette expérience familiale extrême sont révélés dans une série documentaire, Ciao plastique!, présentée sur ICI Explora.

  • Le chimiste Normand Voyer nous explique comment l'analyse des eaux usées peut permettre de détecter la présence de virus et d'évaluer le taux de contamination d'une population.

  • L'artiste et animateur Claude Lafortune nous a quittés cette semaine. L'historienne Evelyne Ferron a eu le grand plaisir de le rencontrer, après une correspondance de quelques mois. À travers leurs échanges, ce qui est toujours ressorti, c'est la passion de Lafortune pour sa matière première : le papier. Cette semaine, en hommage à cet homme si doux, si gentil et si humble, et surtout encore animé de la flamme de la création à la fin de sa vie, on s'intéresse à l'histoire du papier.

  • « Je sais ce dont elles ont besoin, à quel point elles ont besoin de parler. [...] Je sais à quel point c'est difficile, cet isolement, cette fatigue physique, mais surtout cette détresse psychologique », affirme Chloé Sainte-Marie à propos de la réalité que vivent les personnes aidantes – surtout les femmes – en ces temps de pandémie. Celle qui a accompagné pendant 17 ans le regretté Gilles Carle propose donc aux personnes aidantes un peu de répit. À compter de la semaine prochaine, l'autrice-compositrice-interprète prendra deux heures, chaque mardi et jeudi, pour écouter au téléphone celles et ceux qui sentent le besoin de parler.

  • « C'est fantastique. C'est une histoire absolument incroyable et unique au monde », dit le journaliste, éditeur et écrivain Alain Stanké au sujet d'un Lituanien qui s'est confiné pendant 27 ans dans un cellier souterrain pour échapper aux Soviétiques après la Seconde Guerre mondiale. Alain Stanké, qui a rencontré Benediktas Mikulinas il y a de cela quelques années en Lituanie, raconte que ce dernier a entretenu l'espoir pendant toutes ses années de confinement. Il plaide que la vie de cet homme ainsi que sa résilience sont plutôt d'actualité en ces temps de pandémie.

  • Les auteurs de science-fiction avaient déjà imaginé la distanciation sociale. Isabelle Lacroix, directrice de l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke et professeure au même endroit, nous présente trois types de distanciations sociales dans les œuvres de science-fiction, d'Asimov à WALL-E.

Vous aimerez aussi