•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dessine-moi un dimanche

Dessine-moi un dimanche

Avec Franco Nuovo

Le dimanche de 6 h à 10 h

Audio fil du dimanche 25 février 2018

Rattrapage

  • Bouillon de poulet, miel, gin chaud, ail, chocolat chaud : les « recettes de grand-mère » ne remplacent pas les conseils des professionnels de la santé quand les choses s'aggravent, mais elles ont encore la cote quand on se sent juste assez malade pour rester sous la couette. Le chimiste Normand Voyer s'intéresse aux effets anti-inflammatoires et immunitaires de ces aliments réconfort et dévoile une recette efficace.

  • La chanson Le piano ivre se trouve sur l'album Rose sang, de Catherine Major. Alex McMahon, qui est arrangeur, chef d'orchestre, musicien et compositeur, a réalisé cet album et nous raconte l'histoire de cette chanson. Il explique comment se superposent les couches – parfois en enregistrant dans des lieux ou des contextes différents – pour créer exactement l'ambiance recherchée.

  • Néfertiti et Cléopâtre ont marqué l'imaginaire. La plus récente tombe à avoir été découverte n'est toutefois pas celle d'une reine ou d'une épouse royale : il s'agit de la tombe d'une prêtresse. L'historienne Evelyne Ferron saisit l'occasion pour s'intéresser à la vie des femmes dans l'Égypte ancienne. Les Égyptiennes pouvaient entre autres se marier par amour, divorcer et avoir accès à la contraception.

  • Les frères Koch (David, 77 ans et Charles, 82 ans) sont richissimes. La fortune de chacun est estimée à plus de 48 milliards de dollars. S'ils ne sont pas toujours d'accord avec Donald Trump – notamment au sujet des politiques en matière d'immigration –, les frères Koch sont libertariens, et leurs intérêts convergent quand le président américain allège la charge fiscale des entreprises et s'attaque aux systèmes judiciaire et législatif.

  • Rares sont les philosophes qui, comme lui, font du bonheur et de la joie un champ de réflexion sérieux. Frédéric Lenoir n'en a que faire d'être considéré comme « naïf » ou « jovial » par une grande partie du gratin intellectuel : il considère que les visions tragiques du monde sont surreprésentées dans les sphères académiques. « Le réel, pourtant, est constitué autant de drames que de joies », plaide-t-il.

  • Le philosophe et musicologue Vladimir Jankélévitch est un incontournable aux yeux de l'anthropologue Serge Bouchard, qui aime sa délinquance et sa liberté. Son propos est un peu démodé pour le 20e siècle : il écrit en effet sur la morale, la bonne action, la fidélité et l'humilité, et c'est ce qui séduit notre collaborateur.

Vous aimerez aussi