Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel Désautels
Audio fil du dimanche 26 mai 2019

Les nouvelles routes de la soie passent aussi par l’Italie

Publié le

Des édifices de 3, 4, et 5 étages.
Cet immeuble vacant, où doit loger un incubateur pour entreprises de haute technologie sur le campus de l'université polytechnique de Milan est le seul signe tangible d'un partenariat avec les chinois.   Photo : Radio-Canada / Yanik Dumont-Baron

Les investissements chinois en Europe ont explosé ces dernières années. Ce sont surtout les pays les moins riches, à l'est et au sud du continent, qui se montrent les plus intéressés à développer les liens économiques avec Pékin. Les entreprises chinoises sont particulièrement actives dans le domaine de l'énergie et des ports, acquérant d'importantes parts dans le capital des entreprises qui œuvrent dans ces domaines. Le port du Pirée, en banlieue d'Athènes est maintenant propriété chinoise.

En Italie, leur intérêt pour le port de Trieste et leur partenariat avec l'École polytechnique de Milan en inquiètent plus d'un. Il s'agit d'une stratégie d'investissement qui commence à inquiéter les dirigeants politiques de l'Union européenne. Le reportage de Yanik Dumont Baron.

Consultez le reportage web de Yanik Dumont Baron sur la présence grandissante et inquiétante de la Chine en Europe

Chargement en cours