Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel Désautels
Audio fil du dimanche 6 mai 2018

Livre : Panser le Canada – Une histoire intellectuelle de la commission Laurendeau-Dunton

Publié le

Valérie Lapointe-Gagnon, professeure au Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta
Valérie Lapointe-Gagnon s’intéresse à l’histoire du Canada contemporain, aux relations Canada-Québec et à la question des droits linguistiques.   Photo : Radio-Canada / Louis-André Bertrand

Le gouvernement de Lester B. Pearson lance, en juillet 1963, la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme, plus connue sous le nom de commission Laurendeau-Dunton. L'objectif est de faire un état des lieux sur le bilinguisme et le biculturalisme au pays alors que se développe au Québec le mouvement souverainiste. La professeure Valérie Lapointe-Gagnon, à l'Université d'Alberta, s'est plongée dans les archives de la Commission. Il en ressort un ouvrage qui montre à quel point le malaise canadien avait bel et bien été identifié, mais la dissension entre les commissaires n'aura néanmoins pas permis de proposer des solutions aux défis auxquels le pays faisait face.

Panser le Canada – Une histoire intellectuelle de la commission Laurendeau-Dunton, de Valérie Lapointe-Gagnon, Éditions du Boréal, 2018.

Chargement en cours