•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’enfer libyen des migrants africains

Désautels le dimanche

Avec Michel Désautels

Le dimanche de 10 h à 12 h
(en rediffusion le lundi à 3 h)

L’enfer libyen des migrants africains

Audio fil du dimanche 17 septembre 2017
Des migrants d'Afrique subsaharienne se reposent à l'intérieur d'un centre de détention à Tripoli, la capitale de la Libye, le 9 juin 2015.

Des migrants d'Afrique subsaharienne se reposent à l'intérieur d'un centre de détention à Tripoli, la capitale de la Libye, le 9 juin 2015.

Photo : AFP / MAHMUD TURKIA

Après avoir traversé une bonne partie du continent et franchi le désert dans des conditions éprouvantes, les milliers de migrants désireux de se rendre en Europe deviennent la proie de mafias qui n'hésitent pas à les voler, à les torturer, voire à les réduire en esclavage. Les moins malchanceux en réchappent, pour finir souvent emprisonnés dans des « centres de détention », possédés et gérés par d'autres mafias, qui, elles aussi, leur extorquent le plus d'argent possible avant de les envoyer en mer, sur des radeaux de fortune.

La Dre Joanne Liu, présidente internationale de Médecins sans frontières (MSF), revient de Libye, où elle a pu pénétrer dans quelques-uns de ces lieux de détention. Elle témoigne de l’horreur qu’elle a pu constater.

En Libye, il est de notoriété publique que le système de détention des candidats au refuge sur le sol européen est abject. Pour appeler un chat un chat, il consiste en une entreprise prospère d'enlèvement, de torture et d'extorsion. En choisissant sciemment de contenir à tout prix les migrants en Libye, les gouvernements de l'Union européenne (UE) légitiment un tel système.

Joanne Liu, présidente internationale de Médecins sans frontières (MSF)
Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi