•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De Beyrouth au reste du monde, ne pas dire que tout va bien : Capsule

Désautels le dimanche

Avec Michel Désautels

Le dimanche de 10 h à 12 h
(en rediffusion le lundi à 3 h)

De Beyrouth au reste du monde, ne pas dire que tout va bien : Capsule

Une femme avec un masque fleuri regarde de côté

Activiste engagée, militante, auteure, journaliste, fondatrice du mouvement « I am a positive Lebanese », Tania est une figure incontournable d'un Beyrouth ouvert, multiple et culturel.

Photo : Nada Raphaël

L'auteure et journaliste Tania Hadjithomas tient depuis plus de cinq ans une chronique intitulée De Beyrouth au reste du monde. Tantôt lue dans des conférences internationales, tantôt publiée sur de multiples plateformes. Incapable de parler des déflagrations dans le port de sa ville, elle a écrit le 19 août dernier, 15 jours après les explosions, ce texte qui vous est présenté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi