•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Désautels le dimanche

Désautels le dimanche

Avec Michel Désautels

Le dimanche de 10 h à 12 h
(en rediffusion le lundi à 3 h)

Rattrapage du 14 juin 2020 : Projet de loi 61, Saint-Étienne-des-Grès et Gala Iris

Rattrapage

  • Le gouvernement Legault a fini par reculer, repoussant à la session d'automne l'examen de son projet de loi omnibus 61. Désireux de relancer l'économie de la province et arguant qu'il faut agir rapidement, le gouvernement avait concocté un texte contenant plusieurs dispositions controversées : renouvellement, pour une période indéterminée, de l'état d'urgence; mise de côté de certaines mesures de protection de l'environnement; autorisation à déroger à la Loi sur les contrats des organismes publics... Devant le tollé provenant de la société civile et des partis d'opposition, le gouvernement a fini par battre en retraite. Retour sur une semaine mouvementée en compagnie du professeur de droit constitutionnel et ancien ministre libéral Benoît Pelletier et de l'ancien député du Parti québécois et ex-président de l'Assemblée nationale Jean-Pierre Charbonneau.

  • Le milieu de la culture a été touché de plein fouet par la pandémie. Certains musées rouvriront, des orchestres répètent, mais le déconfinement reste très lent. Malgré un plan de sauvetage de 400 millions de dollars venant du gouvernement québécois, un grand nombre d'artisans des arts de la scène se sentent laissés pour compte. Michel Labrecque en a rencontré quelques-uns.

  • Le film Antigone a obtenu six prix Iris, dont ceux du meilleur film et de la meilleure réalisation, lors du plus récent Gala Québec Cinéma, qui s'est déroulé mercredi. La soirée a également été marquée par la remise de l'Iris décerné à titre posthume à Andrée Lachapelle pour son interprétation dans le film Il pleuvait des oiseaux. Il s'agit d'une année faste pour les femmes dans le domaine du cinéma, puisque sur les sept longs métrages qui ont été sélectionnés pour l'Iris du meilleur film, six ont été réalisés par elles. Même chose du côté des nominations pour le meilleur film : les femmes étaient majoritaires dans la catégorie de la meilleure réalisation, où trois d'entre elles étaient finalistes. Les explications de Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma.

  • Le climat de réconciliation et de coopération qui prévalait dans la péninsule coréenne, dans la foulée des sommets intercoréens de 2018, s'est évanoui. Depuis plusieurs jours, la Corée du Nord hausse le ton, ce qui laisse planer la menace d'une possible action militaire contre son voisin du sud. Les explications de notre correspondante en Asie, Anyck Béraud.

  • Le sujet du racisme systémique est au centre de nombreux débats depuis la mort de George Floyd à Minneapolis, le 25 mai dernier. Les agissements des forces de l'ordre sont particulièrement sous la loupe, et ce, tant aux États-Unis qu'au Canada. Jeudi, le ministre canadien des Services aux Autochtones, Marc Miller, a déclaré que le racisme systémique touchait toutes les institutions et que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) n'était pas immunisée contre cette réalité. De tels propos ont également été tenus par le premier ministre Justin Trudeau, qui croit que le racisme systémique existe partout au Canada et que les institutions établies au cours des dernières générations n'ont pas toujours traité de manière équitable les gens de diverses origines.

  • Le confinement imposé par la pandémie de COVID-19 aura eu son lot de répercussions sur le monde de l'éducation et sur toutes les personnes qui fréquentent les établissements d'enseignement de quelque niveau que ce soit ou qui y travaillent. Cette semaine, on s'intéresse aux jeunes raccrocheurs ou quasi-décrocheurs qui fréquentent des écoles spécialisées de Montréal, comme l'École Eulalie-Durocher ou encore l'École Marie-Anne. L'enseignement à distance est-il néfaste pour cette clientèle à la motivation souvent chancelante? On aurait naturellement tendance à croire que c'est le cas. Un reportage de Marie-France Abastado.

  • À Saint-Étienne-des-Grès, une petite municipalité de la Mauricie qui compte 4600 résidents, le baseball est en pause, tout comme le camp de jour municipal, mais les asperges sortent de terre et il faut du monde pour les récolter. Même s'il n'y a eu que 25 cas de coronavirus – aucun qui n'a été grave, et aucun décès –, le village doit composer avec les effets de la crise à l'approche de l'été. Myriam Fimbry s'y est rendue cette semaine.

  • Les États-Unis n'ont jamais hésité à entretenir des relations amicales avec des dictateurs qui, pourtant, contreviennent au modèle démocratique que Washington tente – officiellement – de propager. En vertu des intérêts nationaux compatibles entre les États-Unis et un régime dictatorial, ce rapprochement peut s'expliquer par un souci de pragmatisme. Pourtant, à l'occasion, Washington n'hésite pas à laisser tomber cette relation... Dans son ouvrage La Maison-Blanche face à des dictatures amies en péril (Presses de l'Université de Montréal), paru en juin 2020, le chargé de cours en relations internationales à l'Université Laval et chercheur au Centre sur la sécurité internationale (CSI) de l'École supérieure d'études internationales (ESEI) Victor A. Béliveau tente de déterminer la logique à l'œuvre au sein des plus hautes instances américaines.

Vous aimerez aussi