•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Désautels le dimanche

Avec Michel Désautels

Le dimanche de 10 h à 12 h
(en rediffusion le lundi à 3 h)

Rattrapage du 17 mai 2020 : Entraide communautaire et autonomie alimentaire

Rattrapage

  • Arrestation d’un haut responsable du génocide des Tutsis au Rwanda

    Félicien Kabuga, qui habitait dans la banlieue de Paris sous une fausse identité, a été arrêté samedi par la police française. L'homme de 84 ans est notamment accusé d'être derrière les Interahamwe, ces milices hutues responsables du meurtre de milliers de citoyens tutsis lors du génocide de 1994 au Rwanda. Michel Désautels s'entretient avec le général Roméo Dallaire, qui commandait la Mission des Nations unies pour l'assistance au Rwanda lorsque le génocide a éclaté.

  • Une occasion sans précédent de réinventer nos villes 

    En ces temps de COVID-19, les villes sont des laboratoires. La pandémie changera-t-elle la ville? Les explications de Michel Labrecque.

  • Dans l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, la force du réseau communautaire

    On apprenait cette semaine que cet arrondissement figure dans le haut de la liste des zones chaudes, après Montréal-Nord, Saint-Michel, Rivière-des-Prairies et Pointe-aux-Trembles. Sur le terrain, les organismes communautaires et les élus prennent les choses très au sérieux et ont décidé de s'organiser. Un reportage d'Akli Aït Abdallah.

  • Plus de cultures sous serre pour accroître l’autonomie alimentaire du Québec?

    L'idée de mettre au point des productions de fruits et légumes locaux sous serre pour diminuer la dépendance aux importations est séduisante. Toutefois, tant la structure de production actuelle que les coûts importants qu'engendrerait la construction de nouvelles serres constituent un frein important, et ce, même si le Québec dispose d'atouts, nous explique Sylvain Charlebois, professeur en distribution et politique agroalimentaires à l'Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse.

  • Alimentation : 1,3 milliard d’Indiens à risque

    Les mesures de confinement mises en place par le gouvernement de Narendra Modi aggravent les difficultés d'approvisionnement en nourriture des quelque 190 millions d'Indiens qui souffraient déjà chroniquement de la faim. La crise sanitaire bouscule en outre une agriculture indienne qui était déjà malmenée par les changements climatiques alors que ce secteur emploie 50 % de la population du sous-continent. Entrevue avec Bruno Dorin, économiste au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, à New Delhi.

  • Une pandémie alimentaire?

    La COVID-19 entraîne une rupture des chaînes d'approvisionnement alimentaire dans les pays pauvres. Le directeur général du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies prévoit que le nombre de personnes au bord de la famine doublera en 2020 pour atteindre 265 millions. Par Janic Tremblay.

  • Les réseaux sociaux de quartier pour rompre l'isolement en temps de pandémie

    La crise de la COVID-19 et le confinement qu'elle nous impose collectivement ont pour effet de rompre en grande partie les liens sociaux qui nous unissent les uns aux autres. Pour pallier ce problème, un grand nombre de citoyens se sont tournés vers les réseaux sociaux locaux ou communautaires. Le reportage de Frank Desoer.

  • Des centrales au charbon qui ferment leurs portes

    La crise du coronavirus donnera-t-elle le coup de grâce aux centrales électriques au charbon? Aux États-Unis, celles-ci sont de plus en plus nombreuses à fermer leurs portes, non seulement en raison du faible coût du gaz, mais aussi parce que les énergies renouvelables connaissent une popularité croissante. Les explications de Pierre-Olivier Pineau, spécialiste des questions énergétiques et titulaire de la Chaire de gestion du secteur de l'énergie de HEC Montréal.

  • L’Allemagne avance et recule… un peu

    Des résurgences de la COVID-19 ont forcé certains leaders à reconfiner la population. Malgré tout, les choses se passent relativement bien en Allemagne, où les activités économiques reprennent petit à petit. Les explications de Janic Tremblay.

  • L’enseignement, l’autre victime du confinement

    Le confinement forcé auquel sont soumis les élèves du primaire et du secondaire risque d'accroître les difficultés d'apprentissage de ceux et celles qui démontraient déjà des fragilités, nous explique Patrick Charland, professeur à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

Vous aimerez aussi