•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Désautels le dimanche

Avec Michel Désautels

Le dimanche de 10 h à 12 h
(en rediffusion le lundi à 3 h)

Audio fil du dimanche 29 juillet 2018

Rattrapage

  • L’affaire Macron-Benalla  

    Le président de la France, Emmanuel Macron, vit ces jours-ci la pire crise de son mandat. Il a dû se défendre, cette semaine, d'avoir favorisé l'ascension de l'un de ses gardes du corps, Alexandre Benalla, et d'avoir tenté de le protéger après que ce dernier a malmené des manifestants le 1er mai dernier. Une crise de l'ampleur du Watergate – le « Benallagate » –, comme le prétend l'opposition, ou une tempête dans un verre d'eau? Frank Desoer en discute avec Christophe Barbier, éditorialiste au journal L'Express et sur BFMTV.

  • Les enfants de la loi 113

    Une loi entrée en vigueur au Québec en juin offre désormais aux enfants mis en adoption la possibilité de retrouver leurs parents biologiques. Attendue depuis longtemps, espérée par plusieurs, la Loi modifiant le Code civil et d'autres dispositions législatives en matière d'adoption et de communication de renseignements a déclenché un véritable raz-de-marée de demandes auprès des services qui assurent son application. Et déjà, grâce à elle, de nouveaux liens familiaux se tissent, et des espoirs renaissent. Un reportage de Myriam Fimbry.

  • Craint-on Trump à Téhéran?

    La tension ne cesse de croître entre Washington et Téhéran. En mai dernier, Donald Trump avait rompu l'accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 par son prédécesseur Barack Obama. Depuis, le président américain et les leaders iraniens multiplient les menaces de représailles, allant jusqu'à évoquer, de part et d'autre, la possibilité d'actions militaires d'envergure. Comment réagit-on à ces menaces en Iran? Frank Desoer en discute avec notre collaborateur à Téhéran, le journaliste Siavosh Ghazi.

  • Une capitale, l'été : Rio

    Notre tournée estivale des grandes capitales nous emmène ce dimanche à Rio. Le journaliste indépendant Serge Boire nous parle des sujets d'actualité qui intéressent les habitants de la ville et nous invite à découvrir comment ces derniers passent leur été.

  • La justice autochtone

    À Akwesasne, près de Montréal, des causes civiles sont maintenant entendues par une cour mohawk qui mise sur la réparation plutôt que sur la punition. Créé en 2016 et administré par des membres de la communauté, ce tribunal a de grandes ambitions : prévenir l'incarcération des Autochtones, qui sont surreprésentés dans les prisons canadiennes, et entendre les causes criminelles. Un reportage de Marie-Laure Josselin.

  • La « tourismophobie » gagne les grandes villes

    Victimes de leur succès, plusieurs grandes villes du monde s'élèvent désormais contre le tourisme de masse. De Venise à Barcelone, en passant par Santorin ou encore Dubrovnik, les initiatives pour limiter l'afflux de visiteurs se multiplient, avec deux buts majeurs : apporter une réponse au ras-le-bol des locaux et empêcher une industrie du voyage qui s'est emballée, notamment avec l'émergence du phénomène Airbnb, de s'autodétruire. Frank Desoer en discute avec Josette Sicsic, directrice de l'observatoire Touriscopie et rédactrice en chef du journal mensuel Touriscopie.

  • Le Syrian Expat Philarmonic Orchestra

    Parmi les millions de Syriens forcés de fuir leur pays, des musiciens classiques, la plupart issus du Conservatoire de musique de Damas, ont décidé de se réunir sur scène. L'Orchestre symphonique des expatriés syriens a vu le jour en Allemagne en 2015. S'y sont ajoutés au fil du temps des musiciens qui avaient quitté le pays bien avant le début des hostilités. C'est le cas de la compositrice Suad Bushnaq, aujourd'hui installée à Toronto, et du chef d'orchestre Ghassan Alaboud, qui vit à Montréal. Akli Aït Abdallah les a rencontrés.

Vous aimerez aussi