•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Désautels le dimanche

Avec Michel Désautels

Le dimanche de 10 h à 12 h
(en rediffusion le lundi à 3 h)

Audio fil du dimanche 3 juin 2018

Rattrapage

  • Trump déclenche la guerre commerciale de l’acier et de l’aluminium  

    Les réactions ne se sont pas fait attendre : Ottawa, de même que Mexico et Bruxelles ont décidé de riposter en imposant à leur tour des tarifs douaniers punitifs sur certains produits américains importés. La rencontre du G7 prévue la semaine prochaine au Canada risque de tourner au dialogue de sourds. Faut-il craindre une spirale de mesures punitives qui s'apparente à une série de rétorsions? Le regard de l'économiste de gauche Gilles Raveaud, professeur d'économie à l'Université Paris 8 et chroniqueur au magazine Alternatives économiques, à Paris.

  • Campagne électorale ontarienne : lutte serrée entre le Parti conservateur et le NPD

    À quatre jours du vote, le résultat des élections reste totalement incertain. La lutte finale se déroulera entre le Parti conservateur de Doug Ford et le NPD dirigé par Andrea Horwath, le chef conservateur divisant particulièrement les opinions des électeurs. La question du coût de la vie est aussi cruciale dans cette élection, chacun des deux candidats offrant une vision bien différente à ce sujet. Le reportage de Michel Labrecque.

  • La Hongrie, une démocratie qui s’affiche « illibérale »

    Dans ce pays de 10 millions d'habitants, le premier ministre Viktor Orban et son parti, le Fidesz, viennent, il y a deux mois, d'être reconduits au pouvoir pour un troisième mandat consécutif avec 49 % des voix et les deux tiers des sièges. Cette solide majorité devrait permettre à ce gouvernement de poursuivre sans encombre sa politique nationaliste et conservatrice très hostile aux migrants et de renforcer sa mainmise sur l'État, les médias et une bonne partie de la société civile. Frank Desoer est de retour de Hongrie.

  • Le Rwanda mise sur le tourisme

    Le Rwanda veut se défaire de l'image associée au génocide de 1994, en misant en partie sur le tourisme. Safaris et visites de plantations de café comptent parmi les initiatives pour attirer les voyageurs. La grande question est maintenant de savoir si ces derniers viendront au pays des mille collines. Le reportage de Janic Tremblay.

  • Rêver l’Afrique avec Mihoub Mezouaghi

    Le continent africain héberge aujourd'hui un milliard d'habitants. Dans 30 ans, la population aura plus que doublé pour atteindre 2,5 milliards. À la fin du siècle, ce seront 4 milliards d'habitants qui vivront en Afrique. Avec sa population qui explose et des villes qui grossissent démesurément, le continent africain doit en plus composer avec des changements climatiques qui altèrent son agriculture. Toutefois, des solutions existent, nous explique Mihoub Mezouaghi, directeur adjoint de l'innovation et de la recherche de l'Agence française de développement. Oui, l'Afrique mise sur la technologie pour composer avec cette nouvelle réalité, mais surtout elle crée son propre modèle de développement, différent de ceux mis en pratique par les autres pays dans le passé.

  • Quand l’Italie faisait trembler l’Union européenne

    Le président de la République italienne, Sergio Mattarella, a fini par accepter la composition d'un gouvernement de coalition formé de ministres issus du Mouvement 5 étoiles, un parti antisystème, et de la Ligue, le parti d'extrême droite nationaliste. Il s'agit d'un gouvernement marqué très à droite, fortement eurosceptique, mais les nominations de ministres pro-européens à l'Économie et aux Affaires étrangères rassurent l'Union européenne. Toutefois, la défiance témoignée par les deux partis envers les politiques européennes suscite de nombreuses craintes. La chronique de Léo Kalinda.

Vous aimerez aussi