Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel Désautels

La Corée du Sud, intrigante et complexe

Photo d'une marche à la chandelles en Corée du sud

Société de contrastes, la Corée du Sud est passée d’un des pays les plus pauvres de la planète à l’une des puissances mondiales en un demi-siècle. Moderne et hyperconnecté, ce pays croule sous le poids des traditions. On y étudie et travaille beaucoup, sans doute trop. Mais la Corée du Sud change : les jeunes, et en particulier les jeunes femmes, ne veulent pas vivre la vie de sacrifices de leurs parents. En 2016, elle a connu une révolution politique en 2016 marquée par l’emprisonnement de son ex-présidente. Bref, ce pays est passionnant.

  • Vue d'un pavillon de jardin coréen à Séoul

    Corée du Sud : portrait d’un pays en ébullition

    De retour de Séoul, Michel Labrecque nous présente rapidement une société coréenne qui s'interroge sur son avenir.

  • Des jeunes sud-coréens déambulent dans une rue de Séoul un vendredi soir.

    La révolution tranquille de la jeunesse coréenne

    La Corée du Sud vit des moments d'ébullition sociale et politique depuis un an. Au cœur de ce désir de changement se trouvent les nouvelles générations. La jeunesse la plus éduquée au monde – 75 % des jeunes Coréens sont passés par l'université – veut vivre différemment de ses parents, mais elle doit aussi affronter le chômage alors que le tigre asiatique connaît une panne de croissance.

  • Un groupe de musiciens vêtus de costumes traditionnels sud-coréens sur une place publique au pied des édifices de grandes compagnies tel que Samsung.

    La Corée du Sud, entre tradition et postmodernité

    La Corée du Sud, c'est bien plus que Samsung, Hyundai et Gangnam Style. Ce pays, qui était l'un des plus pauvres de la planète, s'est transformé en puissance économique; il est passé d'un régime totalitaire à la démocratie. C'est une société complexe, tout à la fois bulle technologique et société conservatrice, ouverte sur le monde tout en étant encore xénophobe.

  • Jeune femme sud-coréenne coucher sur une table d'un café de Séoul

    La dictature du travail

    La Corée du Sud est passée en 50 ans du statut de nation pauvre à celui de 12e puissance mondiale. Pour y parvenir, le pays s'est lancé dans une modernisation à marche forcée qui s'est notamment traduite par des journées de travail très longues. Même si le pays se situe aujourd'hui dans le peloton de tête des pays les plus avancés économiquement, même si les jeunes Coréens aspirent à vivre et à travailler autrement, la culture du travail et de la hiérarchie héritée du néoconfucianisme perdure.

  • In Chang Song, un des cinq fondateurs de l’entreprise Happy Bridge.

    Corée du Sud : Happy Bridge, une coopérative inattendue

    Imaginez un instant que le siège social de McDonald's ou de Tim Hortons se transforme en coopérative de travailleurs. Invraisemblable, non[JB1] ? C'est pourtant ce qui est arrivé à la chaîne de restauration rapide coréenne Happy Bridge. Michel Labrecque nous emmène à la découverte d'une aventure pas gagnée d'avance, parsemée d'embûches, mais qui a fini par convaincre la majorité des travailleurs de l'entreprise.

  • Gonne Choi, une jeune femme qui chante avec sa guitare

    Portrait de la chanteuse folk Gonne Choi

    Dans un premier temps, le reportage de Michel Labrecque nous emmène à la rencontre de Gonne Choi, une musicienne de la scène alternative sud-coréenne qui, du haut de sa trentaine, incarne la partie moins conformiste de la Corée du Sud d'aujourd'hui. Dans un second temps, à travers les témoignages de Sud-Coréens de naissance, mais aussi d'adoption, le journaliste nous fait découvrir une société qui s'interroge sur son avenir.

  • Un personnage de bandes dessinées gifle un autre homme.

    Un dessinateur dénonce l’obsession du travail en Corée du Sud

    Les Sud-Coréens prennent le travail très au sérieux. Peut-être même trop. Le bédéiste Yang Kyung-soo a choisi de se moquer de cette obsession du travail et de la hiérarchie.

  • On voit les gratte-ciel de la ville s'aligner au loin le long d'un grand boulevard, où court, parallèlement, une rivière et un parc aménagé en bordure.

    Songdo, ville intelligente du futur?

    Partout à travers le monde, les populations quittent les campagnes pour aller habiter en ville. Sortie de l'océan en moins de 15 ans, Songdo, cette banlieue de Séoul, mise sur les technologies intelligentes et invente une nouvelle façon de vivre, plus verticale et plus verte. Michel Labrecque s'est rendu dans cette cité du futur, en Corée du Sud, qui héberge aujourd'hui 100 000 habitants.

Chargement en cours