Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Désautels le dimanche

Michel Désautels

Audio fil du dimanche 17 mars 2019

  • Un homme se recueille devant des fleurs et un drapeau de la Nouvelle-Zélande, déposés sur le mur d'un parc.

    Attentats contre deux mosquées à Christchurch : reportage d'Anyck Béraud

    L'heure est au recueillement à Christchurch, où des Néo-Zélandais de toutes origines et de toutes confessions se rassemblent devant les deux mosquées où ont été abattues vendredi 49 personnes. Une cinquantième victime a succombé à ses blessures au cours des dernières heures. Les autorités continuent leur travail d'identification et ont promis de rendre les dépouilles des victimes à leur famille d'ici mercredi. Notre envoyée spéciale Anyck Béraud est à Christchurch. Voir la suite »

  • Des dizaines de personnes marchent avec des bouquets de fleurs dans les mains.

    Attentat antimusulman en Nouvelle-Zélande : la peur de la disparition de l’homme blanc?

    L'Australien de 28 ans qui a tué au moins 49 personnes (bilan à actualiser dimanche) dans deux mosquées de la ville de Christchurch avait, peu de temps avant de perpétrer l'attaque, mis en ligne un manifeste dans lequel il faisait le lien entre l'immigration et un supposé « génocide blanc ». Le titre de son texte The Great Replacement fait d'ailleurs référence à la théorie du « grand remplacement » en vogue dans les milieux d'extrême droite française. Avec ce nouvel attentat dirigé contre des musulmans, peut-on parler de pollinisation des idées d'extrême droite? L'analyse de Jean-Yves Camus, chercheur associé à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) à Paris et spécialiste de l'extrême droite. Voir la suite »

  • Le drapeau de l'union européenne et le drapeau britannique brandis devant la tour Big Ben.

    Brexit, l’interminable négociation : discussion avec Denis MacShane et Anne Rovan

    Les députés britanniques ont voté à deux reprises ces dernière semaines contre l'accord de sortie qu'avait conclu le gouvernement de Mme May avec Bruxelles. Jeudi soir, ces mêmes députés ont par ailleurs rejeté l'idée d'un Brexit sans accord. Ils ont demandé que la date butoir du 29 mars soit reportée : pour une courte durée, advenant que l'entente de Mme May soit finalement endossée par une majorité ou pour une durée indéterminée, si ce même plan était à nouveau rejeté... À Bruxelles, on regarde avec incrédulité les Britanniques tenter de se positionner. Regards croisés en direct de Londres et de Bruxelles, en compagnie de Denis MacShane, ancien ministre britannique des Affaires européennes et Anne Rovan, correspondante Europe du quotidien français Le Figaro. Voir la suite »

  • Une enfant atteinte du syndrome Treacher Collin dans les bras de sa mère à l'hôpital.

    Quand la beauté s'invite dans un visage déformé

    En janvier, l'affaire du jeune chanteur Jérémy Gabriel et de l'humoriste Mike Ward rebondissait devant les tribunaux du Québec. Lors de ses spectacles, l'humoriste s'était moqué des malformations du visage de celui que l'on surnomme « le petit Jérémy ». Pour ceux qui vivent, chaque jour depuis leur naissance, avec le syndrome de Treacher Collins, comme Jérémy Gabriel et comme une personne sur cinquante mille dans la population, c'est un sujet très sensible. Il y a une véritable souffrance à subir le regard des autres, ou pire, la moquerie. Pourquoi la différence, ou l'asymétrie dans un visage, est-elle si difficile à accepter? Est-il possible d'y voir malgré tout une grande beauté? Le reportage de Myriam Fimbry. Voir la suite »

  • Des étudiantes manifestent dans la rue avec drapeau du pays attaché au cou.L'une portant une casquette, celle du milieu un hidjab et la dernière les cheveux au vent.

    La rue maintient la pression sur le pouvoir algérien

    Quatrième vendredi de contestation en Algérie, où des foules immenses sont sorties dans la rue pour réclamer encore une fois le départ du président Abdelaziz Bouteflika et des clans qui dirigent le pays. Cette semaine, les jeunes, qui sont le fer de lance de ce mouvement, ont reçu le soutien d'une héroïne de la guerre de libération nationale, Djamila Bouhired, qui voit dans cette mobilisation la poursuite du combat mené par sa génération pour libérer le pays du colonialisme. Le point sur la situation avec Akli Ait Abdallah. Voir la suite »

  • Une jeune femme avec des lunettes de soleil drapeau de la Crimée au loin.

    La Crimée, 5 ans après l’annexion russe

    L'événement a bouleversé l'ordre établi en Europe. Pour la première fois de l'histoire d'après-guerre, Moscou s'est emparée d'une partie d'un territoire appartenant à un état souverain lors d'un référendum tenu sous occupation militaire. Un référendum dont le résultat n'a jamais été reconnu par la communauté internationale, qui condamne encore aujourd'hui ce qu'elle considère comme une violation du droit international.
    Cinq ans plus tard, la péninsule demeure le symbole d'une nouvelle guerre froide.
    Notre collègue Tamara Alteresco vient d'y passer une semaine. Voir la suite »

  • Deux véhicules s’engagent sur la route de glace au coucher du soleil.

    Les routes de glace menacées par les changements climatiques

    Si le printemps fait le bonheur des uns, il fait aussi le malheur de certaines communautés autochtones au nord du Canada. Les routes de glace qui leur permettent des liens terrestres avec le reste du pays tendent à disparaître en raison du réchauffement climatique. Le reporter Christian Noël est allé rencontrer les Cris de la baie James, dans le Nord de l'Ontario, qui sont à élaborer des solutions pour atténuer les effets des changements climatiques. Voir la suite »

  • Marie-Pierre Bouchard auteure du livre: Vivre au coeur de "paroisses de femmes" dans la région de Charlevoix, 1940 - 1980»

    Livre: Vivre au coeur de "paroisses de femmes" dans la région de Charlevoix, 1940 - 1980 »

    Avant que la région de Charlevoix ne développe dans les années 60 et 70 une industrie touristique, les hommes devaient s'absenter pendant des périodes prolongées pour aller gagner leur vie dans des chantiers forestiers éloignés ou bien encore comme travailleurs journaliers dans les ports des grandes villes. Ils laissaient derrière leur famille, leurs épouses devant assurer seule le bon fonctionnement de la maisonnée. Marie-Pier Bouchard s'est intéressée au sort de ces communautés et en a tiré un livre, Vivre au coeur de "paroisses de femmes" dans la région de Charlevoix, 1940 - 1980, paru aux Presses de l'Université Laval. Voir la suite »

Chargement en cours