•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Désautels le dimanche - Accueil

Désautels le dimanche

Avec Michel Désautels

Le dimanche de 10 h à 12 h
(en rediffusion le lundi à 3 h)

Rattrapage du 22 mars 2020 : Spéciale COVID-19

Rattrapage

  • Les États-Unis sont-ils prêts à affronter la crise de la COVID-19?

    Aux États-Unis, les gouvernements locaux multiplient les efforts pour tenter de limiter la propagation du coronavirus. Aux prises avec un système de santé qui n'est pas accessible à tous, la difficulté de mener des tests de dépistage et le manque de certains accessoires et équipements essentiels dans des hôpitaux, nos voisins du Sud sont-ils prêts à affronter cette crise sanitaire et économique? Le point avec le correspondant de la radio de Radio-Canada aux États-Unis, Raphaël Bouvier-Auclair.

  • La crise économique appellera des réponses sans précédent

    À circonstances exceptionnelles, mesures d'urgence exceptionnelles. Ottawa a annoncé une série de mesures totalisant 27 milliards de dollars pour venir en aide aux particuliers et aux entreprises, tandis qu'au sud de la frontière, le gouvernement américain met en branle un plan de sauvetage de 1300 milliards de dollars pour empêcher l'effondrement de l'économie. Les Européens ne sont pas en reste : la Banque centrale a annoncé un peu plus tôt cette semaine qu'elle endosserait le rachat des dettes des États membres de l'Union européenne pour plus de 100 milliards d'euros. L'injection massive de liquidités permettra-t-elle à l'économie mondiale de ne pas sombrer? L'analyse de Georges Ugeux, PDG de Galileo Global Advisors, une banque d'affaires internationale à New York, et ancien vice-président exécutif international de la Bourse de New York.

  • Quand le confinement fragilise les personnes âgées et celles à la santé fragile

    L'invitation faite par le gouvernement aux personnes âgées de plus 70 ans à rester chez elles accentue le sentiment d'isolement chez celles-ci. Mais, nous dit Janic Tremblay, les initiatives citoyennes se multiplient afin que ces personnes ne soient pas oubliées.

  • Gérer l’anxiété en temps de crise

    Mesures de confinement, nouvelles anxiogènes, incapacité à nous projeter dans l'avenir : autant d'éléments qui bousculent nos habitudes et nous forcent à nous adapter. Il n'est alors pas surprenant que l'anxiété s'installe et que nos relations avec nos proches soient altérées. Petit retour non seulement sur les symptômes de ce mal, mais aussi sur les façons d'être résilient en ces temps difficiles, le tout en compagnie de Pascale Brillon, professeure au Département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal.

  • Le Nunavik sur le qui-vive 

    Bien qu'on ne dénombre à ce jour aucun cas de COVID-19 au Nunavik, la région se prépare activement à faire face à une éventuelle propagation. Si le coronavirus atteint cette région la plus au nord du Québec, il risque de se répandre très rapidement au sein des familles et des communautés inuit, en raison de la pénurie de logements et du nombre élevé de personnes vivant sous le même toit. Aussi, les infrastructures locales de santé risquent de s'avérer insuffisantes. Un reportage de Myriam Fimbry.

  • Au Mexique et au Brésil, un mélange particulier entre politique et coronavirus

    Au Brésil, le président d'extrême droite Jair Bolsonaro est entouré de gens contaminés, dont deux de ses ministres. Or, il minimise la menace de la COVID-19 alors même que la maladie commence à s'installer. Les experts de la santé craignent que la pandémie soit dévastatrice pour les couches défavorisées de la population. Par ailleurs, au Mexique, le président de gauche Andres Manuel Lopez Obrador poursuit ses activités publiques en multipliant câlins et embrassades pendant que la société civile, très inquiète, appelle au confinement. Le reportage de Michel Labrecque.

  • Coronavirus : le retour en grâce de la nation

    Le concept de nation, que l'on disait dépassé, revient en force, nous dit l'historien et sociologue Gérard Bouchard. Devant une mondialisation qui était érigée en modèle de civilisation, et alors que le religieux brille par son absence lors de cette crise, les citoyens redécouvrent les vertus d'une solidarité mise en musique par la collectivité nationale.

  • Le Sénégal au temps du coronavirus

    Plus tôt cette semaine, l'Organisation mondiale de la santé appelait l'Afrique à se réveiller et à prendre des mesures aussi efficaces que radicales pour freiner la propagation de la COVID-19. Si, sur place, les écoles et universités avaient déjà été fermées depuis quelques jours, ce n'est que vendredi que la plus grande confrérie religieuse du pays, les mourides, a accepté d'annuler la prière hebdomadaire dans la grande mosquée de Dakar. Marie-France Abastado a joint des personnes interviewées dans le cadre de la série Rêver l'Afrique pour prendre des nouvelles du Sénégal.

Épisodes précédents

Vous aimerez aussi