Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

David Chabot
Audio fil du jeudi 19 avril 2018

L'accès au câble dans la mire de Christine Moore

Publié le

Christine Moore à la chambre des communes
Christine Moore à la Chambre des communes   Photo : Radio-Canada

La députée néo-démocrate d'Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore, interpelle le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) afin qu'il contraigne l'entreprise Cablevision du Nord d'offrir un forfait d'entrée de gamme à 25 $ ou moins.

L'une des plus importantes entreprises à desservir la région n'a pas à se conformer au CRTC qui oblige, depuis 2016, les câblodistributeurs à offrir ce type de forfait à leurs clients.

Depuis que RNC Média a fermé la station CKRN, le 26 mars dernier, les citoyens qui souhaitent regarder Radio-Canada doivent s'abonner à un service de câblodistribution ou satellite.

La députée déplore qu'ils ne puissent le faire avec un forfait abordable, comme ailleurs au Canada.

« Les compagnies qui ont moins de 20 000 abonnés peuvent s'exempter d'offrir un tarif de base. Il y en a qui ont décidé de le faire quand même, même s'ils n'y étaient pas contraints. Par exemple, Cableamos, en région, a décidé d'offrir un forfait à faible coût aux citoyens », souligne Christine Moore.

« Mais Cablevision ne l'a pas fait, et Cablevision est détenue à 100 % par Bell Canada, qui, je crois que personne n'en doute, a beaucoup plus de 20 000 abonnés. Donc, ce que je demande au CRTC, c'est que cette exemption-là ne doive pas s'appliquer quand on parle de filiales », ajoute-t-elle.

Bell réplique

Par courriel, Bell a déclaré que « Cablevision est une est une filiale de Bell Canada qui opère à titre d'entreprise de distribution de radiodiffusion (EDR) exemptée, donc qui ne requiert pas de License de radiodiffusion » et que le « CRTC n'oblige donc pas Cablevision à offrir un forfait télé de base à 25 $ par mois ».

Bell ajoute que les résidents de l'Abitibi-Témiscamingue ont cependant accès au forfait de départ offert par Bell Télé Satellite au pris de 24,95 $ par mois.

Le CRTC, qui précise ne toujours pas avoir reçu la correspondance de Christine Moore, s'est engagé à rendre sa réponse publique au cours des prochains jours.

Pour écouter l'entrevue complète à Des matins en or, consultez l'audiofil.

Chargement en cours