•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les transactions majeures des Foreurs de Val-d'Or vont-elles porter fruit?

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Les transactions majeures des Foreurs de Val-d'Or vont-elles porter fruit?

Rattrapage du mardi 26 janvier 2021
Des joueurs de hockey se disputent une partie dans un aréna

Les Foreurs, la saison dernière, contre le Phoenix de Sherbrooke.

Photo : Capture d'écran, LHJMQ

En cette fin de la période de transaction dans la ligue junior majeur du Québec (LHJMQ), les récentes acquisitions des Foreurs de Val-d'Or font jaser. Stéphane Leroux, spécialiste du hockey junior à RDS, estime que l'équipe a tenté le tout pour le tout.

C’est vraiment un all-in, affirme-t-il, en faisant référence aux nouveaux joueurs prometteurs.

Stéphane Leroux rappelle que l'organisation des Foreurs a amorcé la transition de l’équipe en 2017, en repêchant Maxence Guénette et Jérémy Michel

Avec Jakob Pelletier l’été dernier, c’était le signe que là, il n’y avait pas de doute, on y allait le tout pour le tout, lance Stéphane Leroux, en soulignant que l’ajout de Jordan Spence, Nathan Légaré et Samuel Poulin ne font que confirmer la direction que prend l’équipe.

Je ne me souviens pas d’une équipe qui a eu autant de talent en même temps. Est-ce que ça va fonctionner? Est-ce que les Foreurs vont gagner? Ça, c’est l'avenir qui va le dire, mais, en tout cas, ils ont fait le travail.

Stéphane Leroux

Est-ce que ça en vaut la peine?

Stéphane Leroux constate que plusieurs partisans se demandent quelle est l’utilité de repêcher autant de joueurs de talent si la Coupe Memorial et la Coupe du président seront annulées, ou si elles auront lieu sans spectateur.

S’il n’y a pas de spectateurs jusqu’à la fin, il n’y a pas de revenu économique, c’est vrai, mais il y a quand même un prestige de gagner le championnat malgré tout. Et qui nous dit qu’en avril ou en mai on ne sera pas capable de mettre, par exemple, 500 spectateurs dans les estrades? soutient-il.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Stéphane Leroux est convaincu que rien n’est décidé quant aux tournois finaux. De plus, il pense que l’organisation des Foreurs n’a pas voulu laisser tomber des joueurs que l’on entraînait depuis trois ans.

Je lève mon chapeau au courage de l’organisation. Je vous le dis, c’est dommage que les gens de Val-d’Or ne puissent pas encourager cette équipe-là, parce que c’est solide, comme formation, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi