•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre motivation à vous entraîner est-elle affectée par l'annulation d'événements sportifs?

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Votre motivation à vous entraîner est-elle affectée par l'annulation d'événements sportifs?

Rattrapage du vendredi 22 janvier 2021
Le jeune homme pose fièrement devant la caméra.

Jonathan Lelièvre est consultant en performance mentale.

Photo : Gracieuseté

La pandémie a bouleversé les horaires des salles d'entraînement et forcé l'annulation des nombreuses activités sportives. La motivation des sportifs a-t-elle diminué?

Si le manque d’objectifs a un impact sur la motivation, le consultant en performance mentale, Jonathan Lelièvre, propose de se questionner.

Pourquoi tu es peut-être moins motivé en ce moment, qu’est-ce que ça dit sur ton désir de poursuivre, qu’est-ce que ça dit sur ta passion envers ton sport si au premier obstacle tu abandonnes ou tu lâches ou tu arrêtes ce que tu dois faire, qu’est-ce que ça dit sur ton engagement dans ton sport, sur tes projets, sur tes ambitions, demande-t-il.

Jonathan Lelièvre propose d’établir un horaire réaliste d’activités à faire pendant six mois. Qu’est-ce que tu peux faire de façon régulière, de façon constante à chaque semaine pour être actif et bâtir un plan, explique-t-il.

72DD40A0-A3CB-45BD-AA26-2D8E36B1F4E4

Les personnes bougent habituellement en compagnie d'autres personnes doivent présentement s'habituer à se motiver seul à la maison.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

La performance mentale

J’accompagne toute sorte de clients, que ce soit des sportifs, des musiciens, des artistes, des gens d’affaires, des gens qui ont besoin de livrer des performances, décrit le consultant.

Il développe avec eux des outils pour gérer le stress, améliorer la confiance et la motivation par exemple.

Chez les sportifs, Jonathan Lelièvre considère quatre volets. Les aspects physique, technique, tactique et mental.

Il faut essayer de mettre de l’énergie sur ces quatre grands volets-là. Je dirais que c’est mieux, mais malheureusement on a beaucoup négligé l’aspect mental dans les dernières années. On voit présentement qu’il y a une augmentation des athlètes qui utilisent ces services-là et les athlètes s’affichent aussi plus publiquement qu’ils ont un préparateur mental ou un psychologue sportif, ajoute le consultant.

Pour lui, les petites victoires ont une grande importance.

C’est quoi tes bons coups en ce moment, demande le consultant, et de prendre la peine de célébrer, de savourer ça et de se donner soi-même d’une certaine façon une tape dans le dos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi