•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison de motoneige représente un casse-tête pour les gestionnaires des clubs

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

La saison de motoneige représente un casse-tête pour les gestionnaires des clubs

Rattrapage du mercredi 13 janvier 2021
Des traces de motoneige sur de la glace.

Les motoneigistes peuvent se déplacer sur une glace d'au moins 15 cm, indique la Société de Sauvetage du Québec.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Les motoneigistes qui empruntent les sentiers en Abitibi-Témiscamingue doivent faire preuve de prudence et adapter leur conduite. La couche de neige peu épaisse ne couvre pas complètement les souches et les roches à certains endroits.

L’administrateur régional à la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, Mario Poirier, affirme que la situation est aussi problématique près des cours d’eau.

Dû à la température qui est très clémente et au cruel manque de neige, les sentiers sont ouverts, mais les conditions demeurent très précaires, dit-il.

Mario Poirier estime qu’un peu plus de 90% des sentiers sont ouverts dans la région. Il conseille toutefois aux adeptes de motoneige de réduire leur vitesse.

Les cartes de membres

Bien que des personnes de l’Ontario et du nord des États-Unis n’ont pas pris de carte de membre cette année, il n'enregistre pas de baisse significative de la clientèle.

Ce 6 à 7% là qui n’a pas pris de carte de membre a été remplacé par les baby-boomers qui ont décidé de renouer avec le sport de la motoneige étant donné qu’ils ne pouvaient pas aller en Floride, indique l’administrateur régional à la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.

Plus tôt cette semaine, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue indiquait qu'aucun cas de COVID-19 n'avait été rapporté en lien avec la présence de motoneigistes de l'extérieur de la région.

Activité portes ouvertes reportée

La Fédération reporte également son événement qui était prévu la fin de semaine prochaine.

L’idée [des] portes ouvertes c’est d'inciter des membres de la famille, des amis, des voisins à venir essayer le sport de la motoneige, mais étant donné le contexte actuel de distanciation, de rester dans les bulles familiales et il faut se le dire avec les conditions qui sont quand même assez exécrables, on ne voyait pas de pertinence à tenir une fin de semaine portes ouvertes à l’heure actuelle, affirme Mario Poirier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi