•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les automobiles et camionnettes sont toujours aussi populaires en Abitibi-Témiscamingue

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Les automobiles et camionnettes sont toujours aussi populaires en Abitibi-Témiscamingue

Rattrapage du vendredi 8 janvier 2021
Une main tient une pompe à essence.

Le gouvernement fédéral ainsi que certains gouvernements provinciaux offrent des incitatifs pour l'achat de véhicules zéro émission.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Entre 2010 et 2019, le nombre d'automobiles utilisé pour l'usage personnel a augmenté de 9 % dans la région remarque l'Observatoire de l'Abitibi-Témiscamingue.

L’Abitibi-Témiscamingue se classe au 2e rang au Québec pour les régions ayant le plus de véhicules en circulation par habitant.

Mariella Collini a expliqué l’analyse de l’Observatoire de l’Abitibi-Témiscamingue à l’émission Des matins en or.

Le parc automobile continue de croître en Abitibi-Témiscamingue malgré les appels pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre, les campagnes aussi de sensibilisation pour davantage de transport collectif et actif ou encore les fameuses fluctuations parfois importantes du prix de l’essence, on se rend compte que dans notre région encore aujourd’hui l’auto en solo est très prisée, indique l’agente de recherche, Mariella Collini.

Selon les données de la Société de l’assurance automobile du Québec, un peu plus de 100 000 véhicules de promenade sont immatriculés dans la région.

Les camionnettes et les véhicules utilitaires sport sont aussi parmi les préférés des automobilistes.

Les besoins familiaux, la distance à parcourir et les revenus font partie des facteurs qui motivent les acheteurs à choisir ce type de véhicule.

Les automobiles ont connu une baisse. On en a 9500 de moins. On voit vraiment qu’ils sont peut-être plus performants, mais on s’entend qu’ils sont généralement plus énergivores côté carburants, dit-elle.

L’essence

Le nombre de stations-service diminue et le volume d’essence vendu augmente.

Par 5000 habitants, le volume d’essence vendu a augmenté de 10% en 10 ans. Là aussi la région se classe dans le top 5, précise Mariella Collini.

Et les véhicules électriques?

C’est sûr que ce n’est pas encore le plus commun des véhicules sur nos routes c’est sûr et certain, répond-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi