•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cinémas ouverts, mais des salles vides en Abitibi-Témiscamingue

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Des cinémas ouverts, mais des salles vides en Abitibi-Témiscamingue

Rattrapage du jeudi 19 novembre 2020
Sièges de cinémas.

La sortie en salle de plusieurs films a été retardée en raison de la pandémie (archives).

Photo : Radio-Canada / CBC/Craig Ryan

Même si l'Abitibi-Témiscamingue est encore considérée comme une zone jaune et qu'il est possible d'aller voir un film en salle, peu de personnes s'y rendent.

La capacité d’accueil est déjà réduite, deux sièges doivent séparer les familles dans les salles. Le propriétaire du cinéma Capitol de Val-d’Or, Michel Veillette considère l’endroit sécuritaire avec les nombreuses mesures sanitaires. Tout va bien, dit-il. Ça ne peut pas être plus sécuritaire que ça. C’est plus sécuritaire qu’aller à l’école. Nos salles sont climatisées et ventilées par l’air de dehors.

Nos cinémas sont mieux ventilés que dans les écoles, et il y a moins de monde que dans les écoles, ajoute Pierre Gaudreault, propriétaire du cinéma Paramount à Rouyn-Noranda.

La sortie de plusieurs nouveaux films, qui devaient prendre l’affiche au cours des dernières semaines, a été repoussée. La pauvreté de la programmation explique selon lui le faible achalandage.

Fermeture à venir?

Sans clients, ces entreprises privées pourraient devoir fermer leurs portes.
Quand on a investi pour faire les cinémas, on a mis du temps et on a mis de l’argent. Maintenant, il faut investir dans le temps. Si ça prend 3 mois, 6 mois, 1 an, il faut investir dans le temps. Attendre que les films arrivent et si ça n'arrive pas, à un moment donné, il va falloir fermer, indique Michel Veillette.

Les propriétaires espèrent des allègements pour pouvoir continuer à payer les factures, comme la location des bâtisses, les taxes et le chauffage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi