•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UQAT suggère d'adapter les évaluations des cours en ligne pour éviter la tricherie

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

L'UQAT suggère d'adapter les évaluations des cours en ligne pour éviter la tricherie

Rattrapage du mercredi 18 novembre 2020
Des étudiants devant un ordinateur et un livre ouvert

Plusieurs cours en classe se donnent maintenant à distance en temps de pandémie.

Photo : iStock / ijeab

Sensibiliser et adapter les façons d'évaluer les étudiants universitaires pourraient permettre de dissuader certaines personnes de tricher lors de formations en ligne.

Devant une hausse de cas de tricherie dans certaines universités de la province, le doyen à la gestion académique et aux études de l’Université du Québec de l’Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Patrice Leblanc, serait toutefois surpris qu’une personne puisse tricher dans l’ensemble de ses cours pour recevoir un diplôme.

Il suggère de modifier les évaluations pour permettre par exemple aux étudiants de vérifier leurs livres et leurs notes lors d’un examen plus long et plus complexe.

Des étudiants qui maîtrisent bien la matière vont facilement passer à travers l’examen et répondre aux questions, dit-il. Ceux qui maîtrisent moins bien la question vont avoir davantage à fouiller dans leurs bouquins et peuvent avoir plus de difficulté à passer.

Le nombre de dénonciations de cas de plagiat n’a pas augmenté selon Patrice Leblanc à l’UQAT au printemps ni pour la session en cours.

Ça fait 30-35 ans qu’on fait de la formation à distance et on n’a jamais remis en question la qualité des diplômes ou des cours que les gens faisaient à distance. J’admets qu’il y a une explosion depuis 6 mois qui change un peu la donne, mais la formation à distance reste quand même une formation assez souvent de qualité, souligne le doyen à la gestion académique de l’UQAT.

Il affirme que la sensibilisation peut jouer un grand rôle. Par exemple, à l’UQAT c’était la semaine de sensibilisation sur l’intégrité intellectuelle où on a rappelé un certain nombre de principes à respecter, souligne Patrice Leblanc.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi