•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Le Festival du cinéma réussi malgré la pandémie et l'évacuation de la salle

Rattrapage du vendredi 6 novembre 2020
Le Théâtre du cuivre est éclairé dans la nuit.

Le FCIAT se déroulait en salle du 31 octobre au 5 novembre 2020.

Photo : Louis Jalbert

Les activités du 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT) se sont déroulées différemment cette année. Le contexte de pandémie de coronavirus aura forcé la mise en place de nombreuses consignes sanitaire et des interruptions de courant en début de semaine auront forcé l'arrêt temporaire d'une présentation d'un film et l'évacuation du Théâtre du cuivre.

Nous l’avons fait!, déclare la directrice générale Émilie Villeneuve en riant.

Elle souligne que la présentation de films en salle a été appréciée du public et des cinéastes.

Je fais juste penser à notre groupe d’invités de la fin de semaine qui était juste trop heureux d’entendre des gens réagir et d’avoir des gens autour d’eux. Ce n’est pas parce qu’on était 150 au lieu de 725 dans la salle qu’il y a eu moins de chaleur, raconte Émilie Villeneuve.

L'entrée d'une salle de spectacle où une petite affiche indique : ici je porte mon couvre-visage.

Le public doit suivre des consignes sanitaires pour assister au festival.

Photo : Radio-Canada / Vanessa Limage

Le festival s’est terminé au Théâtre du cuivre de Rouyn-Noranda jeudi avec la remise de prix et bourses. Le public a pu voter de façon électronique cette année pour décerner le Grand Prix Hydro-Québec.

C’est sûr que grand gagnant du Grand Prix Hydro-Québec, La odisea de los Giles de Sebastián Borensztein c’est film qui a fait réagir énormément les gens. Au sortir du film, beaucoup de gens ont été marqués. On espère qu’à la réouverture des cinémas, ça va pouvoir sortir, affirme Émilie Villeneuve. L’humour du scénario a particulièrement été apprécié tout comme les personnages attachants.

Les personnes qui n’ont pas pu assister à la remise de prix pouvaient la regarder sur la page Facebook du festival.

Les qualités artistiques et les valeurs éthiques de Los Lobos, du réalisateur Samuel Kishi Leopo lui ont valu le prix Médiafilm - Robert-Claude-Bérubé.

Les lauréats de la 39e édition :

  • Grand Prix Hydro-Québec : La odisea de los Giles de Sebastián Borensztein
  • Prix Télébec : Comme une comète d’Ariane Louis-Seize
  • Prix animé TVA Abitibi-Témiscamingue : Athleticus : Une patinoire pour deux réalisé par Nicolas Deveaux
  • Prix Médiafilm - Robert-Claude-Bérubé : Los Lobos de Samuel Kishi Leopo
  • Prix Télé-Québec : Found me de David Findlay
  • Prix du jury Spira : Regret de Santiago Meng
  • Prix de la relève Desjardins (universitaire) : Drought de Mia Salera et Félix Caouette
  • Prix de la relève Desjardins (collégial) : L’apocalypse confortable d’Antoine Girard

En 2019, les cinéastes régionaux avaient raflé les grands honneurs lors de la soirée de clôture.

Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue présentait 88 films au cours de sa 39e édition, dont 52 premières et 32 films d’animation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi