•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Des conseils pour aider les adolescents à s'adapter à cette 2e vague de la pandémie

Rattrapage du lundi 26 octobre 2020
Louise Perreault devant l'affiche d'ICI Abitibi-Témiscamingue dans la station à Rouyn-Noranda.

La Dre Louise Perreault est pédiatre et directrice du département de pédiatrie en Abitibi-Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Les mesures sanitaires mises en place pendant cette deuxième vague de la pandémie limitent encore les contacts avec l'entourage. Dre Louise Perreault, pédiatre et directrice de l'Unité de pédiatrie de l'Abitibi-Témiscamingue donne quelques conseils pour diminuer le stress chez les adolescents.

Elle suggère d’abord d’éviter de s’informer à toute heure du jour sur la situation de la COVID-19 et de se changer les idées. Dre Perreault conseille aux parents de permettre à leurs enfants d’utiliser un peu plus les appareils électroniques comme les ordinateurs et les tablettes tout en s’assurant que les adolescents respectent une routine de vie saine.

On fait le sacrifice de ne pas nécessairement voir son chum ou sa blonde aussi facilement et aussi aisément qu’avant. Je pense que c’est important de donner des trucs, de dire “ Quand tu ne peux pas voir ton chum, que tu aies un chandail, son foulard, son parfum, peut-être que ça peut aider à ce que tu te sentes plus près de lui quand tu ne peux pas être près de lui ”, dit-elle.

Pour écouter l'entrevue, cliquez sur l'audiofil.

La pédiatre et directrice de l’Unité de pédiatrie de l’Abitibi-Témiscamingue rappelle que le virus est très contagieux et qu’il est important de ne pas engorger les hôpitaux. C’est vrai que les ados sont moins malades, mais on le fait aussi pour les autres, souligne-t-elle. Les relations amoureuses à distance, on est capable de subir ça quand on comprend pourquoi on le fait, ajoute Dre Louise Perreault.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi