•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

Un prof en 5 minutes : la technologie à l'école

Rattrapage du mercredi 21 octobre 2020
Une mère et son fils sont installés sur le plancher avec une collation, un ordinateur et une tablette.

De nombreuses applications sont disponible pour la famille.

Photo : getty images/istockphoto / mactrunk

Avec la pandémie de coronavirus, des écoles mettent à jour leur technologie afin de permettre aux élèves de suivre des cours à la maison en cas d'un nouveau confinement. Outre l'enseignement à distance, Madame Jacynthe décrit comment les enseignants se servent de la technologie pour faire progresser les élèves.

L’enseignante au primaire à l’école du Maillon à Sainte-Germaine Boulé soutient que la technologie de l’information et de la communication permet notamment aux élèves en difficulté de comprendre plus facilement certains exercices.

Par exemple, un enfant qui présente une dyslexie, un trouble où l’élève va mélanger les lettres qui peuvent causer justement des difficultés en lecture ou en écriture, on va utiliser Lexibar. C’est un logiciel qui va lire des textes pour lui, qui va lui permettre de faire des prédictions de mots lors de ses écritures, affirme-t-elle. C’est un logiciel qui va permettre d’aider cet élève-là et qui va lui permettre d’atteindre la réussite comme tous les autres élèves de sa classe.

Les enseignants peuvent se partager des documents, peu importe le lieu où ils enseignent. Elle considère aussi le fait que les élèves peuvent s’ouvrir sur le monde en échangeant. Par contre, il faut rester prudent. Il y a certaines informations qu’on va trouver sur la toile qui peuvent s’avérer fausses ou mauvaises. Ça va être à nous de rester vigilant et d’éduquer les élèves à avoir un regard critique, soutient-elle.

La qualité du réseau internet et les installations vieillissantes constituent toutefois un défi pour les enseignants. Il arrive qu’on ait une à deux prises électriques en classe donc ce n’est pas toujours évident, donne Madame Jacynthe en exemple.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi