•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matins en or

Avec David Chabot

En semaine de 6 h à 9 h

La municipalité de la semaine :  Val-Saint-Gilles

Rattrapage du jeudi 15 octobre 2020
La pancarte à l'entrée de la ville souhaite la bienvenue aux automobilistes.

Un peu moins de 200 personnes habitent à Val-Saint-Gilles.

Photo : Gracieuseté

La municipalité de Val-Saint-Gilles n'est peut-être pas « visible », mais vaut la peine d'être visitée assure le maire Alain Guillemette en riant.

Val-Saint-Gilles est situé au nord de La Sarre en direction de la route de la Baie-James. Sur la [route] 393, vous avez un jumelage, elle est à côté de la 393, il faut prendre un chemin secondaire pour se rendre à la municipalité, précise le maire.

Cliquez sur l’audiofil pour découvrir Val-Saint-Gilles.

Alors qu’il y avait environ 600 personnes dans la municipalité dans les années 1960 et 1970, Val-Saint-Gilles en compte aujourd’hui un peu moins de 200. Alain Guillemette remarque toutefois la rénovation et la construction de maisons au cours des 4 dernières années. Ça fait du bien de voir de nouvelles gens dans la population, dit-il en riant.

La municipalité de Val-Saint-Gilles a été créée en 1939. Une bibliothèque, une salle d’entraînement et un camping ont été développés. On est peut-être la plus petite, mais on est vigoureux. C’est une communauté qui se tient serrée, soutient Alain Guillemette.

Les quelques tables sont prêtes à accueillir les clients.

Le bâtiment principal du poste est transformé en restaurant.

Photo : Gracieuseté

Le Poste

L’ancien site des garde-feux sur la route 393 retient davantage l’attention. Anciennement il se faisait du passage pour les Autochtones. C’était la rivière Turgeon qui permettait d’aller faire du canotage pour se rendre quand ils faisaient leurs rassemblements sur le Lac-Abitibi. C’était un passage. Le poste du garde-feu était en même temps une bâtisse où ils gardaient des réserves de nourriture et il s’y faisait du commerce, raconte le maire.

Des sentiers pédestres, un belvédère ont été aménagés pour conserver l’histoire entourant Le Poste et en faire un attrait touristique. Le Poste constitue un incontournable pour les motoneigistes en hiver.

Les citoyens qui montent les marches peuvent voir le paysage au-dessus des arbres.

La population peut avoir un aperçu de la vue du garde-feu grâce au belvédère.

Photo : Gracieuseté

Chaque semaine, l’équipe de l’émission Des matins en or présente une municipalité de l’Abitibi-Témiscamingue.

Visitez aussi :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi